L'arrimage de l'histoire et de l'éducation à la citoyenneté : l'étude de l'appropriation de leurs concepts dans un cadre d'enseignement-apprentissage au premier cycle du secondaire

 

Félix Bouvier

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

Depuis septembre 2005, l'enseignement de l'éducation à la citoyenneté est, à l'ordre d'enseignement secondaire, formellement lié à celui de l'histoire pour la première fois. Au regard du contexte occidental actuel au sein duquel nombre de chercheurs repèrent des traces de l'étiolement du sentiment de citoyenneté, notamment chez les jeunes en contexte scolaire (Martineau, 1998; Hobsbawn, 1999; Tutiaux-Guillon et Bataillon, 2002), ladite association semble évidente. En fait, les jeunes entretiendraient une vision passive de la citoyenneté, axée sur la jouissance de droits politiques, civils ou sociaux, plutôt qu'active, orientée vers les devoirs et responsabilités qu'elle implique (Kymlicka, 1992; Miqueu, 2008).

Toutefois, l'association de l'histoire et de l'éducation à la citoyenneté pose un problème scientifique important : en sachant peu sur les pratiques employées par les enseignants du premier cycle du secondaire, il s'avère difficile de cerner la manière dont les élèves conceptualisent les apprentissages respectifs aux deux disciplines. La recherche envisagée interrogera quarante élèves provenant de milieux distincts, l'un urbain et l'autre rural, ainsi que leurs enseignants. Un questionnement sur l'union des concepts de l'histoire et de l'éducation à la citoyenneté sera réalisé afin de constater la progression des apprentissages résultant de l'association de ces disciplines. Des observations en classe seront aussi effectuées pour permettre la triangulation des données, le tout permettant entre autres de soumettre des stratégies enseignantes probantes.