L'acteur patronal et la régulation des milieux de travail : quels rôles à l'ère de la mondialisation?

 

Mélanie Laroche

Université de Montréal

 

Domaine : gestion des organisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

À l'ère du retrait de l'État de la sphère de la réglementation du travail, comment les employeurs, devenus de véritables moteurs de changement dans le système de relations industrielles, exploitent-ils leurs ressources de pouvoir pour investir ces nouveaux champs de régulation? Quels sont les impacts de l'action collective et organisée des employeurs sur les pratiques locales de relations du travail? Voilà les principales questions qui animent ce programme de recherche.

Au plan empirique, nous étudions trois secteurs industriels qui sont caractérisés par des formes variées de coordination patronale : les secteurs de l'hôtellerie, de l'aérospatiale et minier. Pour chacun des secteurs étudiés, nous vérifions la pertinence de quatre types de facteurs pour expliquer le comportement associatif des employeurs : les facteurs économiques, organisationnels, institutionnels et stratégiques. Nous allons également étudier l'articulation entre les formes d'action collective sectorielle et les pratiques locales de relations du travail.

Au plan théorique, la recherche veut démontrer que les acteurs conservent une marge de manœuvre pour élaborer des stratégies variées en matière de coordination des actions patronales en fonction des institutions au sein desquelles ils évoluent et des ressources de pouvoir dont ils disposent. Ces « entrepreneurs institutionnels » sont en mesure d'évaluer les possibilités d'action offertes par leur environnement, voire même d'en créer de nouvelles, pour façonner des règles de travail en fonction de leurs intérêts spécifiques.