L'« Opéra-tube ». Béton, carton, fibre de verre, des tubes recyclés pour créer l'Opéra de quat'sous : un laboratoire multidisciplinaire d'expérimentation architecturale et scénographique

 

Jacques Plante

Université Laval

 

Domaine : arts et littéraire

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs-créateurs

Concours 2012-2013

Peut-on envisager de réunir société, développement durable et culture dans une œuvre architecturale, esthétique et novatrice? C'est le défi que pose l'« Opéra-tube » à la réflexion, à la recherche et à l'expérimentation avec le recyclage d'objets industrialisés si banals qu'ils sont invisibles même si omniprésents. Les tubes de béton, carton et fibre de verre sont parmi ces objets anonymes. Leurs tailles atteignent des dimensions gigantesques qui les rendent transformables et habitables; leurs assemblages et textures ont un potentiel créatif étonnant. L'« Opéra-tube » s'inscrit dans une démarche de recherche-création centrée sur le recyclage d'objets industrialisés en contexte d'expérimentations artistiques, dans la continuité convaincante du projet-pilote l'« Opéra-palette », avec des palettes de manutention. L'« Opéra-tube » poursuit la recherche sur la conception de lieux de spectacle par la pratique et celle sur l'identité et la théâtralité en architecture par l'exploration en atelier.

L'« Opéra-tube » consistera à créer un lieu d'opéra inédit par des assemblages novateurs de ces tubes, utilisés tels quels, pour en concevoir l'architecture, la structure, la scénographie et la sonorité, selon une œuvre, l'Opéra de quat'sous. Tous ces tubes, dont les propriétés dynamiques, acoustiques et plastiques en font des matériaux d'expérimentation fascinants, seront rendus intacts aux fabricants. Le projet comporte trois actes : 1) recherche, conception architecturale et expérimentation; 2) validation spatiale, scénographique, structurale et sonore, et 3) construction d'un modèle 1:1.