Jeunes précaires et politiques publiques : convergences et divergences autour de l'emploi au Québec, en France et en Argentine

 

Maria Eugenia Longo

Institut national de la recherche scientifique

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

La main d'œuvre jeune est fortement affectée par la précarité, qui réfère souvent à l'affaiblissement des avantages sociaux et à l'instabilité professionnelle. L'émergence de la précarité juvénile va susciter des interventions de la part des états et les jeunes seront la cible des politiques spécifiques d'emploi. La préoccupation sociale autour de la précarité dérive de ses conséquences sur la socialisation professionnelle des nouvelles générations, leurs conditions de vie, l'appauvrissement, ou le décrochage scolaire. Ces phénomènes s'étendent à l'échelle globale et prennent des formes diverses en fonction du contexte national.

L'objectif de ce projet est de confronter, dans 3 contextes nationaux différents (Québec, France et Argentine), les rapports des jeunes précaires à la vie professionnelle et les représentations de la précarité aux fondements des politiques publiques qui leur sont destinées. Spécifiquement, on vise à analyser dans chaque pays : 1) les rapports des jeunes précaires à la vie professionnelle ; 2) les représentations de la précarité dans les politiques publiques de emploi; 3) les convergences et divergences entre les rapports des jeunes et les politiques; 4) les facteurs sociétaux qui sous-tendent ces convergences et divergences.

La méthodologie d'analyse qualitative comprend : i) l'analyse d'entretiens biographiques auprès de jeunes précaires de trois enquêtes existantes au Québec, en France et en Argentine; ii) l'étude des énoncés autour de la précarité dans les documents des programmes spécifiques en matière d'emploi des jeunes; iii) l'analyse d'entretiens auprès des concepteurs et responsables des politiques dans chaque pays. Les résultats contribueront notamment à une meilleure adaptation des futures politiques aux besoins des jeunes.