Habitudes de jeu et connaissances des probabilités et des statistiques

 

Isabelle Smith

Université Laval

 

Action concertée :Programme de recherche sur les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d'argent - Concours 2008-2009

Volet : Bourse doctorale

Partenaire : Ministère de la Santé et des Services sociaux

Depuis peu, le jeu pathologique (JP) préoccupe intervenants et chercheurs. Les programmes de prévention qui ont découlé de leurs découvertes impliquent souvent de la restructuration cognitive et l'augmentation des connaissances sur les statistiques et probabilités (SP) du jeu. Il est dès lors attendu que les gens érudits en SP soient davantage protégés du JP. Toutefois, des études rapportent de plus longues durées de jeu et une plus grande illusion de contrôle dans cette population. Il est essentiel de questionner la légitimité du lien souvent énoncé entre ces connaissances et le jeu responsable, plus encore avec la conjoncture actuelle du jeu au Québec et la popularité sans cesse croissante du poker et des jeux pour lesquels la controverse quant aux rôles que jouent l'habileté et le hasard n'est pas élucidée. Ce projet vise à démystifier les impacts des connaissances sur les habitudes de jeu en documentant celles-ci chez les gens plus forts en SP et en relevant les attributs de leur raisonnement et de leur personnalité associés à leur style de jeu. Quatre cent personnes réparties en deux groupes selon leur niveau en SP complèteront une entrevue téléphonique répertoriant leurs habitudes de jeu et un questionnaire mesurant leur niveau en SP, leurs croyances liées au jeu, leur lieu de contrôle et leur degré d'optimisme. Dans chaque groupe, certains participants ciblés rempliront un second formulaire étudiant plus en détails leur raisonnement et leur personnalité. En clarifiant le lien entre connaissances et habitudes de jeu, cette étude guidera les choix des décideurs quant aux programmes de prévention.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée de la bourse et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 2 ans et demi. Le rapport final est attendu en septembre 2011