Habiter le Vieux-Montréal et les anciens faubourgs. Enjeux, conflits et perspectives de développement résidentiel dans les quartiers anciens

 

Priscilla Ananian

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : milieux de vie et aménagement

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

La recherche interroge les conditions de densification et de consolidation de la fonction résidentielle dans le Vieux-Montréal et les anciens faubourgs en mettant l'accent sur l'analyse des conflits d'usage avec le développement économique, touristique et commercial du secteur. Les résultats de cette recherche permettront d'orienter les interventions urbanistiques et les stratégies de gestion de ces conflits.

Sur le plan théorique, le projet de recherche contribue à l'avancement des connaissances sur le rôle de l'urbanisme comme registre des médiations des sociabilités urbaines : politique, symbolique et pratique dans des contextes de « voisinages multiscalaires des lieux urbains » (Ananian, 2010). Depuis le début des années 80, le Vieux-Montréal et les anciens faubourgs sont investis par de nouveaux complexes résidentiels en réponse aux discours et stratégies mis en place par la municipalité. Pour attirer les classes moyennes, la Ville de Montréal a favorisé la densification résidentielle de son territoire par la construction neuve au travers d'une logique d'urbanisme néolibéral. De nouvelles typologies d'habitat ont été créées, associées à des styles de vie véhiculés par les promoteurs immobiliers. Cependant, les forces vives – résidents, commerçants et gens d'affaires - dénoncent le manque de conditions nécessaires pour conforter la fonction résidentielle localement et coordonner les temps sociaux du secteur. La recherche s'appuie sur des méthodes mixtes qui combinent les méthodes quantitatives et qualitatives à travers de questionnaires et entretiens semi-dirigés avec les résidents et les promoteurs immobiliers.