Fonctionnaires de l'immigration et contrôle de l'immigration : gestion de la migration multiniveau en Allemagne de 1955 à 1965

 

Jennifer Elrick

Université McGill

 

Domaine : nature, transformation et gouvernance de la société et des institutions

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

Le contrôle de l'immigration est une préoccupation centrale et une question chaudement disputée aujourd'hui dans les débats publics de toutes les démocraties libérales occidentales. La détermination de groupes et de personnes en particulier comme « inadmissibles », c'est-à-dire non autorisés à entrer ou à demeurer dans le pays, n'a rien de nouveau. Cependant, les chercheurs qui étudient les politiques d'immigration ont depuis longtemps mis à jour une lacune persistante, qui découle de l'écart entre les définitions juridiques de l'inadmissibilité et le nombre et la diversité des personnes qui entrent réellement sur un territoire. Pour expliquer cette lacune, un élément clé au sein de l'État n'est pas suffisamment compris : les fonctionnaires de l'immigration aux niveaux national, régional et local. En nous appuyant sur des recherches antérieures, nous émettons l'hypothèse que les pratiques interprétatives des fonctionnaires de l'immigration influent de manière déterminante sur le contrôle de l'immigration, en accordant à des notions clés telles que la non-admissibilité une signification qui dépasse le sens juridique inscrit dans les lois sur l'immigration et en déterminant à quel moment la non-admissibilité mène à l'exclusion.

Le présent projet examine cette hypothèse en utilisant le cas d'un pays d'immigration clé à un tournant historique important : l'Allemagne (de l'Ouest) de 1955 à 1965. Grâce à la collecte et à l'analyse de rapports d'archives provenant de ministères compétents au niveau national et des états, ainsi que d'autorités locales au sein des états clés, nous examinerons comment les pratiques interprétatives des fonctionnaires à chacun des niveaux cités ci-dessus ont déterminé l'admissibilité des personnes et des groupes sur le territoire de l'Allemagne de l'Ouest. Nous effectuerons une analyse qualitative du contenu des rapports d'archive dans le but de répondre aux questions suivantes : Quels critères (moraux, économiques, ethniques, etc.) les fonctionnaires à chacun des niveaux utilisent-ils pour classer et catégoriser les groupes d'immigrants et les immigrants comme inadmissibles? À quel moment ces classifications ont-elles été liées à une exclusion réelle (et à quel moment ne l'ont-elles pas été)? Quand la relation entre les pratiques interprétatives des fonctionnaires de l'immigration aux différents niveaux de gouvernement est-elle caractérisée par la collaboration, le conflit ou l'incapacité (tentatives de combler un vide en matière d'autorité)?

Les conclusions du présent projet, non seulement combleront des lacunes importantes en matière de connaissances scientifiques et sociales sur le mode de contrôle de l'immigration des États, mais permettront également aux décideurs et aux organismes de services aux immigrants de mieux comprendre les processus d'élaboration des politiques et de prise des décisions des fonctionnaires de l'immigration.