Femmes autochtones disparues et assassinées et stratégies pour le changement : leçons tirées des familles et des communautés

 

Chartrand, Vicki

Université Bishop's

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Au cours de dernières années, les femmes autochtones disparues et assassinées au Canada ont reçu beaucoup d'attention sur la scène nationale et ont suscité un vif intérêt de la part du public, ce qui a mené à l'annonce d'une Commission nationale d'enquête. Plusieurs rapports expliquent maintenant comment la vulnérabilité des femmes autochtones face à la violence a crû à cause du colonialisme, de la complaisance des médias, de l'inaction policière et de la négligence gouvernementale. Avant ce récent intérêt pour le sujet, la complaisance, l'inaction et la négligence systématiques ont poussé les familles et les communautés à développer, souvent avec peu de ressources, des initiatives pour faire face aux meurtres et aux disparitions survenues dans le passé. Malgré l'intérêt grandissant pour le sujet, peu de recherches ont été effectuées sur les stratégies et les activités des familles et des communautés.

Les stratégies qu'elles ont utilisées fournissent de précieuses informations sur la façon dont elles ont abordé et répondu à la violence coloniale systémique et aux préjudices qu'elles ont subis. Parmi ces stratégies, mentionnons soutenir et unir les familles et les communautés, coordonner les recherches, accroître la sensibilisation et développer une justice plus inclusive pour les femmes autochtones. Ce projet comblera les lacunes existantes dans la connaissance du problème en analysant une revue des médias et des entrevues sur les initiatives et les expériences des familles et des communautés autochtones. Il s'inscrira dans un effort plus large de réconciliation, en apportant un éclairage nouveau sur la force et la résilience des peuples autochtones du Canada d'aujourd'hui.