Euphémisation du genre dans la diffusion des programmes de transferts conditionnés en Amérique latine

 

Nora Nagels

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : relations internationales

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

À la fin des années 1990 en Amérique latine, les programmes de transferts conditionnés (PTC) constituent la principale innovation de politiques sociales face à l'échec des politiques néolibérales à réduire la pauvreté. Il s'agit de transferts monétaires aux mères pauvres, conditionnés à la scolarisation et au suivi sanitaire de la petite enfance et de la maternité. En moins de 10 ans, presque tous les pays d'Amérique latine ont adopté ce type de programmes. Ils deviennent rapidement les « meilleures pratiques » de lutte contre la pauvreté sur la scène internationale du développement.

Construit aux lendemains des Conférences des Nations-Unies dédiées aux femmes, ils se disent sensibles au genre sans toutefois ébranler la division sexuelle traditionnelle du travail. Et ce, malgré l'existence d'acteurs et d'institutions défendant l'égalité entre les sexes à toutes les étapes de la diffusion des PTC, de leur élaboration à leur appropriation. D'où l'intérêt de la question principale posée par cette recherche : Où, quand, et comment la perspective de genre, ses acteurs et ses idées, est euphémisée dans les processus de diffusion des PTC? Une méthodologie qualitative sera mobilisée pour répondre à cette question. D'abord, il s'agira d'identifier les lieux et les personnes aux niveaux nationaux, internationaux et transnationaux à l'origine des PTC par le dépouillement de la littérature spécialisée. Ensuite, des entretiens semi-directifs seront menés avec les protagonistes-clés des PTC et des institutions de genre pour accéder à leurs représentations des rapports sociaux de sexe.