Étude des facteurs associés à l'établissement d'une alliance thérapeutique en contexte d'autorité : comparaison entre deux groupes d'adolescentes

 

Dominique Meilleur

Université de Montréal

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2011-2012

Cette étude entend analyser et mieux comprendre la qualité de l'alliance de travail qui peut être établie à court terme lorsque des adolescentes sont soumises à une intervention sous contrainte. Une méthodologie quantitative sera utilisée pour atteindre les objectifs poursuivis. Un protocole de questionnaires structurés sera administré à un échantillon de 120 adolescentes (12-17 ans), stratifié en fonction du type d'intervention qui est imposé (c'est-à-dire ordonnance de placement en unité d'encadrement intensif dans un Centre jeunesse ou ordonnance d'hospitalisation dans une unité de soins spécialisés pour adolescents).

Auprès de cet échantillon seront évalués : la qualité de l'alliance de travail établie avec deux intervenants (l'un désigné, l'autre au choix) telle que perçue par l'adolescente, la nature et l'intensité des difficultés présentées, le degré de préparation au changement, le sentiment d'efficacité personnelle, les stratégies d'adaptation en situation de stress, les attitudes face à l'autorité, le soutien social perçu et la qualité perçue de l'environnement familial, la qualité de l'alliance de travail perçue par l'intervenant, le sentiment d'efficacité personnelle de l'intervenant et les caractéristiques de l'intervention. Il y aura deux temps de mesures pour l'ensemble des questionnaires soit (T1) dans les 10 premiers jours après l'arrivée dans les services et (T2) à la fin de l'intervention brève intensive (6 à 12 semaines plus tard).