Étude de la conception et de l'intégration de la notion de risque en enseignement des sciences et technologies au secondaire : regard sur de futurs enseignants du secondaire en science et technologie

 

Vincent Richard

Université Laval

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Le Programme de formation de l'école québécoise, suivant un mouvement international, prescrit que la formation en science et technologie vise le développement d'une culture scientifique et technologique des élèves pour les conduire à être capable de s'engager comme citoyens dans les discussions et les débats contemporains qui impliquent les sciences. Or, on constate que ces débats font très généralement appel à la notion de risque. Ce n'est donc pas surprenant de constater que depuis une dizaine d'années, plusieurs pays industrialisés prescrivent d'aborder la notion de risque dans leurs programmes de formation en science, ce qui n'est pas le cas du Québec. Or, l'introduction de controverses socioscientifiques en enseignement des sciences et technologies soulève d'importantes questions, dont celle de la formation des enseignants.

Notre recherche se penche sur la conception du risque des futurs enseignants et sur leur manière de mobiliser les connaissances scientifiques dans une argumentation visant à prendre position face à une controverse socioscientifique qui engage la question du risque. L'approche méthodologique de l'étude qualitative de cas a été retenue. De futurs enseignants au secondaire en science et technologie seront sollicités pour participer à l'élaboration de trois sources de données : questionnaires, entrevues semi-dirigées et groupes de discussion. L'analyse thématique de ces données permettra de décrire comment les futurs enseignants mobilisent des connaissances scientifiques dans une argumentation sur une question qui soulève des enjeux de risque.