État colonial et rituel de l'oralité : la diplomatie autochtone au prisme de l'écriture administrative en Nouvelle-France (1600-1760)

 

Gohier, Maxime

Université du Québec à Rimouski

 

 

Domaine : cultures, religions et civilisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Les discours prononcés par les chefs autochtones lors de leurs rencontres avec les autorités coloniales en Nouvelle-France constituent depuis longtemps le principal matériau à partir duquel s'écrit l'histoire des Autochtones sous le Régime français. Consignés dans les archives coloniales ou reproduits dans des récits de missionnaires ou de voyageurs, ces documents ont fourni aux historiens et aux anthropologues une grande quantité de données sur les cultures autochtones et ont permis de mieux comprendre l'évolution de leur alliance avec les Français. On connaît mal, cependant, les pratiques qui encadraient la consignation de ces discours, qui ont pourtant évolué au fil du temps. Le projet vise donc à analyser l'ensemble des comptes‑rendus de conférences diplomatiques produits sous le Régime français comme un objet historique, c'est-à-dire comme un corpus de sources singulier, ayant une histoire, une organisation discursive, de même que des fonctions sociales et politiques qui lui sont propres.

Analysés sous l'angle de la culture politique, les comptes‑rendus seront considérés comme le résultat d'une pratique administrative propre à la Nouvelle-France, ayant participé du processus de construction de l'État colonial. Ce projet permettra de réévaluer la place symbolique que les Autochtones ont occupée dans ce processus et de mieux comprendre la signification que l'alliance avec les « nations » autochtones a pu prendre aux yeux de l'État. En rendant accessible l'ensemble des « paroles » autochtones grâce à une base de données accessible en ligne, le projet souhaite à la fois stimuler la recherche sur ces documents de grande valeur et élaborer des outils conceptuels permettant de mieux interpréter l'information qui y est consignée.