Élaboration et évaluation d'un programme de soutien par les pairs inspiré de l'approche d'acceptation et d'engagement destiné à promouvoir la santé mentale et la réussite scolaire des étudiants universitaires

 

Simon Grégoire

Université du Québec à Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES)

Au Québec, plusieurs étudiants postsecondaires ont un problème de santé mentale qui mine non seulement leur qualité de vie, mais aussi leur réussite et leur persévérance scolaires. Ce projet s'inscrit dans le cadre du besoin #7 exprimé dans l'appel de propositions du FRQSC. Il consiste à développer un programme de soutien par les pairs unique au pays destiné à promouvoir la santé mentale et la réussite scolaire dans les campus universitaires. Le programme sera offert en ligne et élaboré à partir d'une approche comportementale et cognitive de troisième vague, soit l'approche d'acceptation et d'engagement (ACT). Vingt-cinq (n = 25) étudiants inscrits à un programme de cycle supérieur en relation d'aide ayant eu et surmonté un problème de dépression, d'anxiété ou d'adaptation au stress seront recrutés dans 5 universités québécoises (UQAM, UdeM, HEC, UQAC, UQTR) afin d'agir à titre de pair aidant. Après avoir suivi une formation de 10 jours, les pairs seront jumelés à des étudiants aux prises avec des problèmes similaires. L'accompagnement qu'ils offriront s'échelonnera sur une période de sept semaines à raison d'une séance par semaine. Il sera élaboré à partir d'un protocole standardisé et offert à partir d'une plateforme de counseling en ligne développée au Québec. Au total, 200 étudiants pourront bénéficier du programme (5 pairs aidants X 5 universités X 2 processus par trimestre X 4 trimestres). Précisons que les pairs aidants seront supervisés par un professionnel de la relation d'aide de leur établissement (p.ex., un psychologue) familier avec l'ACT. Le premier objectif du projet est d'évaluer à l'aide d'un essai randomisé contrôlé l'efficacité du programme en regard de divers indicateurs de santé mentale (bien-être psychologique, vitalité, sens, stress, anxiété, épuisement, dépression) et de réussite scolaire (engagement scolaire, satisfaction à l'égard des études, sentiment de compétences et persévérance scolaire). Il est postulé que le programme permettra d'accroître la santé mentale (h1) et la réussite scolaire des étudiants universitaires (h2), que ces effets se maintiendront jusqu'à six mois après le programme (h3), qu'ils seront modérés par la qualité de l'alliance de travail entre l'étudiant aidant et l'étudiant aidé (h4) et médiatisés par la souplesse psychologique de ce dernier (h5). Les analyses envisagées permettront de déterminer si l'efficacité du programme varie en fonction des caractéristiques des participants (p. ex., sexe, cycle d'études) et des universités (p. ex., taille, localisation). Le deuxième objectif du projet est d'explorer les facteurs individuels et organisationnels qui favorisent ou nuisent à l'implantation du programme dans les universités. Pour ce faire, des entrevues semi-dirigées seront menées avec les principaux acteurs du programme (p.ex., étudiants aidants, étudiants aidés, superviseurs). Ce projet permettra notamment aux représentants des autorités gouvernementales, aux associations étudiantes, aux directeurs des services à la vie étudiante des universités et aux professionnels qui travaillent dans ces services d'évaluer s'il est souhaitable ou non d'investir dans le soutien par les pairs en ligne dans les campus, mais aussi de déterminer quels sont les facteurs individuels et organisationnels nécessaires pour assurer le succès de cette forme d'accompagnement.

COCHERCHEURS

NOM

PRÉNOM

ÉTABLISSEMENT

DÉPARTEMENT

STATUT EN RECHERCHE

Bouffard

Thérèse

Université du Québec à Montréal [UQAM]

Psychologie

Chercheur universitaire

Lachance

Lise

Université du Québec à Montréal [UQAM]

Éducation et pédagogie

Chercheur universitaire

Perreault

Michel

Université McGill

Psychiatrie

Chercheur universitaire

Vezeau

Carole

Cégep régional de Lanaudière

Pyschologie

Chercheur de collège

 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet

Le projet de recherche est d'une durée de 3 ans et le rapport final est attendu pour le 31 décembre 2021.