Efficacité d'une stratégie d'intervention basée sur la théorie de l'attachement sur le développement de l'enfant et les comportements maternels à court et moyen terme dans un contexte à haut risque

 

Claire Baudry

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Au cours des dernières années, considérant l'augmentation des signalements reçus et retenus, soulignant les besoins des   familles desservies et à desservir, les Centres jeunesse (CJ) au Québec ont décidé de revoir leurs pratiques et services offerts. En 2011, cinq d'entre eux ont décidé d'implanter une intervention basée sur la théorie de l'attachement qui vise à améliorer la sensibilité maternelle et, par conséquent, le développement de l'enfant. Alors que cette approche est démontrée comme efficace dans les milieux contrôlés, elle demeure toutefois moins étudiée dans les contextes à risque et encore moins dans les contextes à très haut risque comme celui des CJ. Les quelques études qui s'y sont attardées présentent de nombreuses lacunes ou défis méthodologiques remettant en question les résultats rapportés.

Le présent projet vise, suite à un projet pilote, à évaluer l'efficacité de cette approche à court terme (trois mois post intervention) et moyen terme (12 mois post intervention) sur un ensemble de variables : le développement cognitif, affectif et comportemental de l'enfant, et sur la sensibilité maternelle, et à évaluer si une différence entre les deux temps de mesure sur les variables à l'étude témoigne d'une amélioration, d'un maintien ou d'une diminution des effets obtenus au temps 1.

Pour mesurer les effets de l'intervention, des analyses de variances à mesure répétées seront réalisées. Une amélioration des comportements maternels constatés dans le projet pilote est attendue ainsi qu'un maintien de celle-ci dans le temps. Il en est de même pour les sphères de développement de l'enfant. Ce projet permettra d'alimenter les connaissances sur l'intervention relationnelle en milieu à haut risque à court et moyen terme en regard de plusieurs variables, contribuant ainsi aux données probantes.