Effets de l'utilisation des médias numériques à la maison par les élèves du préscolaire sur leurs premiers apprentissages en lecture selon la médiation parentale, le milieu socioéconomique, la langue parlée à la maison et le sexe

 

Simon Collin

Université du Québec à Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur l'écriture et la lecture

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur

Le préscolaire constitue une étape-clé pour la compétence à lire. Il s'agit d'une période où se développent plusieurs habiletés langagières et cognitives, regroupées sous le vocable des « premiers apprentissages en lecture ». Les premiers apprentissages en lecture sont fortement prédictifs de la réussite en lecture ultérieure des élèves et sont influencés par des facteurs tels que la médiation parentale en lecture, le niveau socioéconomique, la ou les langue(s) parlée(s) à la maison et le sexe. Étant donné l'augmentation constante des médias numériques dans la vie quotidienne des élèves du préscolaire et l'exposition riche à l'écrit qu'ils offrent, il est possible de penser qu'ils pourraient constituer un facteur supplémentaire contribuant à prédire les premiers apprentissages en lecture. Aussi, ce projet a pour objectif général de mesurer les effets de l'utilisation des médias numériques à la maison sur les premiers apprentissages en lecture des élèves au préscolaire. Il est décliné en quatre questions de recherche (QR), qui ont pour but de préciser la relation entre l'utilisation des médias numériques et d'autres variables influentes des premiers apprentissages en lecture: quels sont les effets de l'utilisation des médias numériques à la maison sur le développement des premiers apprentissages en lecture selon la médiation parentale en lecture (QR1); le niveau socioéconomique (QR2); la ou les langue(s) parlée(s) à la maison (QR3); et le sexe (QR4)? La collecte de données impliquera 140 familles de quatre commissions scolaires (CS) de l'île de Montréal et de la région de Sherbrooke et comprendra un questionnaire et des entrevues avec les parents ainsi que des tests sur les premiers apprentissages en lecture avec les élèves. Outre notre équipe de recherche, ce projet impliquera un comité de gestion, composé de collaborateurs du milieu de pratique. Ces partenaires feront partie intégrante du projet et seront réunis à chaque nouvelle étape du projet pour orienter ses développements futurs. Les résultats attendus permettront de savoir: si l'utilisation des médias numériques a un effet sur les premiers apprentissages en lecture; si cet effet a une contribution unique; et s'il agit comme médiateur d'autres variables influentes des premiers apprentissages en lecture (ici, la médiation parentale en lecture, le milieu socioéconomique, la ou les langue(s) parlée(s) à la maison et le sexe). Trois retombées sont attendues: l'identification des stratégies efficaces d'utilisation de médias numériques soutenant le développement des premiers apprentissages en lecture; l'identification des profils d'élèves qui en bénéficient le moins; un meilleur arrimage entre l'utilisation des médias numériques en contexte familial et les pratiques d'enseignement de la lecture au préscolaire. Ces retombées seront porteuses de plusieurs impacts en termes de mesure de soutien à certains profils d'élèves, de formation des acteurs scolaires (enseignants, conseillers pédagogiques et futurs enseignants) et extrascolaires (parents d'élèves, intervenants communautaires), de formation des élèves, d'élaboration d'initiatives communautaires, de politiques ministérielles et scolaires et de politiques communautaires. Notre stratégie de diffusion et de transfert des résultats garantira une interaction soutenue avec les milieux de pratique.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

- Olivier Dezutter, Université de Sherbrooke
- Anila Fejzo, Université du Québec à Montréal

Membres collaborateurs

- Andréanne Gagné, Université du Québec à Montréal

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans. Le montant total octroyé est de 95 686 $. Le rapport final est attendu pour le 1er juillet 2019.