De la description aux représentations en français laurentien

 

Davy Bigot

Université Concordia

 

Domaine : langues et langage

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2012-2013

Mon projet a pour objectif de mesurer l'écart entre les représentations linguistiques et les pratiques langagières réelles de locuteurs québécois et franco-ontarien. Les deux communautés linguistiques sont représentées par les personnes originaires de Marieville au Québec et celles venant de Casselman et d'Embrun du côté ontarien.

Mon hypothèse est qu'il existe très peu de différences entre les parlers des communautés québécoises et franco-ontariennes – surtout lorsque ces dernières sont géographiquement très proches – et que ces différences sont suramplifiées par des stéréotypes et des clichés qui sont liés à l'identité linguistique des locuteurs et qui sont véhiculés par ces derniers, selon le rapport dominant/dominé qu'ils entretiennent à l'intérieur et à l'extérieur de leur communauté. L'intérêt de ce projet se situe à plusieurs niveaux :

1) Examiner les traits lexicaux, morphosyntaxiques et phonologiques de variétés de français parlées au Canada à partir de trois corpus parfaitement comparables, afin d'en dégager les éléments de divergences et de convergences, et d'appuyer ou d'infirmer l'hypothèse d'une origine « génétique » laurentienne commune;

2) Identifier et expliquer les représentations linguistiques (stéréotypes et clichés) qu'ont les locuteurs respectifs de ces dialectes, et plus globalement;

3) Fournir des données contemporaines et inédites sur le français parlé au Québec et le français ontarien.