Consommateurs à faible revenu et manque de ressources : des comportements en apparence irrationnels aident à augmenter la perception de contrôle

 

Caroline Roux

Université Concordia

 

Domaine : gouvernance

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Les consommateurs sont souvent irrités, voire furieux, lorsqu'ils voient des gens qui vivent dans la pauvreté dépenser leurs ressources limitées pour des choses qu'ils jugent inutiles. Or, selon de récents travaux, certains comportements en apparence irrationnels observés chez des consommateurs de statut socioéconomique  inférieur peuvent être le résultat de processus psychologiques rationnels (Mullainathan et Shafir, 2013). Le programme de recherche proposé soutient conséquemment que ces comportements - tels le matérialisme et le jeu - permettent aux consommateurs plus démunis de faire face au manque inhérent à leur situation.

Mon programme de recherche suggère qu'une insuffisance de ressources limite la capacité d'une personne à interagir efficacement avec son environnement et affecte ainsi sa perception de contrôle sur son environnement. Vu que les consommateurs à faible revenu ont déjà des moyens limités, ils risquent d'être sujets à une perception de  contrôle encore plus réduite chaque fois qu'ils considèrent leurs privations. Puisque certains comportements, comme le matérialisme, ont été démontrés comme ayant le potentiel d'aider les consommateurs à surmonter l'incertitude (Chang et Arkin, 2002), je soutiens que certains comportements en apparence irrationnels peuvent de la même manière servir à faire face à une perception de contrôle faible résultant d'un manque de ressources, et que cette tendance sera accentuée chez les consommateurs plus démunis. Ces prédictions seront testées grâce  à une série d'expériences impliquant différentes mesures et populations. Mes résultats aideront à mieux comprendre les conditions qui risquent d'entraîner chez les consommateurs à faible revenu de tels comportements et à mettre en place des mesures d'intervention plus efficaces.