Coévolution des problèmes de comportement extériorisés et des symptômes dépressifs et conséquences sur l'adaptation scolaire et sociale à la fin du secondaire chez des élèves présentant des problèmes de comportement au début du primaire

 

Poirier, Martine

Université du Québec à Rimouski

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Les problèmes de comportement extériorisés (PCE) qui s'observent dès le primaire sont reliés à de nombreuses conséquences négatives à l'adolescence (échec scolaire, décrochage scolaire, délinquance, etc.). Ces conséquences semblent encore plus alarmantes si les PCE s'accompagnent de symptômes dépressifs, en particulier pour les filles. Or, la cooccurrence des symptômes dépressifs est fréquente chez les enfants qui ont des PCE. S'il importe de déterminer si les symptômes dépressifs et leur évolution ont un impact sur la continuité et les conséquences des PCE, il existe encore très peu d'informations sur l'évolution conjointe de ces deux problèmes du primaire au secondaire de même que sur leurs conséquences pour l'adaptation des filles et des garçons à la fin de l'adolescence.

De telles connaissances sont pourtant essentielles pour différencier l'intervention auprès des élèves qui ont des PCE en fonction des symptômes dépressifs et du genre. Pour contribuer aux connaissances sur ces questions, ce projet prend avantage de données recueillies dans une étude longitudinale en cours auprès d'élèves présentant des PCE au début du primaire (N = 328; 47,8 % filles) et ajoute à la collecte de données des mesures de l'adaptation de ces élèves à  la fin du secondaire. L'objectif est d'établir sur neuf années les profils évolutifs des PCE et des symptômes dépressifs selon le genre et de déterminer les conséquences associées à ces différents profils. Basé sur une approche statistique centrée sur la personne, le projet a recours à une approche multi-répondants pour établir les profils évolutifs (parent, enseignant, élève) et inclut un ensemble de mesures de l'adaptation à la fin du secondaire (rendement scolaire, décrochage, relation avec les pairs, usage de psychotropes, délinquance, dépression).