Chine : de l'imitation à l'innovation?

 

Juliane Proelss

Université Concordia

 

Domaine : gestion des organisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Dans le monde entier, on a longtemps considéré la Chine comme une usine plutôt qu'un centre d'innovation. Toutefois, le pays a récemment entrepris d'importants efforts afin de s'orienter vers la recherche et l'innovation en adoptant un douzième plan quinquennal de même qu'une stratégie nationale de développement de brevets 2011-2020 visant deux millions de demandes par année. À la suite de ces mesures, les demandes de brevets d'invention publiées annuellement par les Chinois sont passées de quelque 200 000 à plus de 600 000 entre 2007 et 2013, soit environ le double du nombre de demandes présentées en 2013 par les Américains, plus proches concurrents de la Chine. Celle-ci a d'ailleurs devancé les États-Unis pour la première fois en 2011 comme nation ayant déposé le plus de brevets. Ceux qui doutent de cette hausse apparente de la créativité et de l'inventivité chinoises soutiennent que la qualité des brevets compte bien davantage que leur quantité.

Dans l'ensemble, malgré les remarquables réussites de la Chine en termes de croissance économique et de développement de brevets, la question demeure : le pays est-il devenu un centre d'innovation du monde plutôt qu'une simple usine? Nos travaux contribuent au vif débat sur la véritable créativité des entreprises chinoises et en particulier sur leur compétitivité par rapport à leurs concurrentes américaines, qu'elles talonnent ou ont peut-être même surpassées.