Bien-être psychologique des adolescents issus de l'immigration : contribution du soutien social perçu

 

Tardif-Grenier, Kristel

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Les adolescents issus de l'immigration font face à des facteurs de risque pouvant compromettre leur bien-être psychologique. Un faible niveau de bien-être se traduit par des niveaux de stress et de problèmes comportementaux élevés accompagnés d'un sentiment de satisfaction, de contrôle et d'une estime de soi plus faibles (Liebking et Jasinskaja-Lahti, 2000). Or, le soutien social prodigué par les parents, les amis et le personnel scolaire pourrait jouer un rôle crucial en favorisant le bien-être psychologique de ces adolescents. Dans le but d'étudier ce qui caractérise et influence le bien-être de ces jeunes, cette programmation de recherche vise dans un premier temps à dresser un portrait descriptif de leur bien-être psychologique et du soutien social qu'ils reçoivent de leurs parents, enseignants, amis et du personnel scolaire.

Puis, dans un deuxième temps, l'effet additif et combiné de ces différentes formes de soutien social sur leur niveau de bien-être sera étudié de manière longitudinale. Ces effets seront examinés de manière différentielle selon que l'élève est issu de l'immigration (1re ou 2e génération) ou non. Ce projet s'appuie sur un devis longitudinal basé sur un échantillon anticipé de 1 000 élèves du 1er cycle du secondaire répartis dans cinq écoles francophones de Montréal et de Laval. Ces élèves répondront à des questionnaires deux fois par année sur une période de deux ans. Les résultats de cette étude permettront de bonifier les connaissances existantes sur la contribution relative du soutien social offert par les parents, les enseignants, les amis et le personnel scolaire au bien-être psychologique des adolescents issus ou non de l'immigration. Ultimement, ces nouvelles connaissances permettront de cibler les pratiques et les interventions à implanter auprès de ces jeunes.