Au-delà des images opératoires, de nouvelles visions artistiques

 

Jean Dubois

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2016-2017

Inspiré par le concept d'images opératoires évoqué par le cinéaste Harun Farocki (2004), notre projet de recherche-création explorera artistiquement de nouvelles technologies de visualisation reliées à la réalité augmentée, l'oculométrie, la géolocalisation associée à la cartographie, l'indexation automatisée des images, l'autoguidage des véhicules, la quantification biométrique, la résonnance magnétique, la photogrammétrie et la surveillance informatique. Nous viserons à voir comment ces images peuvent transformer les conventions et les méthodes artistiques actuelles en sensibilisant le public à de nouvelles formes de visualisation sans nécessairement vouloir rendre compte de leurs applications militaires, industrielle ou scientifique. Nous souhaitons plutôt nous distinguer des applications techniques déjà en vigueur en détournant leur nature objective et analytique en détournant leur opérativité selon d'autres paramètres plus métaphoriques ou même fictifs. Il s'agit ici de proposer une forme de résistance artistique au déterminisme technologique et au contrôle politique qui accompagnent leur usage habituel.

Notre collaboration tirera parti des tensions entre nos positions en abordant les images opératoires selon différents axes de  création issus de nos pratiques respectives : 1) champ et hors-champ de la vison planétaire; 2) médias tactiques et sens commun; 3) cas de figure, du selfie à la reconnaissance faciale.

Nos objectifs principaux sont : de créer une unité de recherche-création internationale durable entre l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQAM et l'École nationale supérieure de la photographie (Arles, France); de structurer, diversifier et amplifier la collaboration existant déjà entre nous; de concevoir, réaliser, documenter et exposer un corpus d'œuvres expérimentales pouvant susciter de nouvelles pratiques iconographiques, méthodologiques et critiques.

Le programme se déroulera au rythme de résidences artistiques et de communications scientifiques que nous effectuerons en alternance des deux côtés de l'Atlantique à Montréal (UQAM) et à Arles (ENSP) avec des étudiants stagiaires. Durant les deux premières années, les œuvres s'élaboreront selon une démarche heuristique collective où nous pourrons établir une dynamique de retours critiques sur l'avancement des travaux. Entre les rencontres, la collaboration sera également maintenue à distance par l'entremise de l'édition continue d'un site Web commun. À la troisième année, les œuvres produites par les chercheurs-créateurs (professeurs et étudiants) seront réunies dans une exposition collective qui aura lieu en deux volets à Montréal, puis à Arles.

L'encadrement des étudiants comportera deux stages de création et un stage de diffusion, tous rémunérés. Une équipe de techniciens et de technologues de haut niveau seront regroupés autour de la réalisation de leur projet. Ils profiteront aussi d'allocations de production substantielles, d'une exposition publique et d'un séjour de diffusion à l'étranger. Une proportion allant jusqu'à 60 % du budget leur sera consacrée.