Analyse des facteurs associés à la discontinuité intergénérationnelle de la maltraitance

 

Marie-Claude Richard

Université Laval

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Dans le cadre du soutien au passage à la vie adulte de personnes placées jusqu'à la majorité, peu de considération est accordée à l'exercice de la parentalité. Or, la parentalité est au cœur de l'expérience du passage à la vie adulte de ces jeunes qui seront nombreux à la vivre de façon précoce. Parmi ces jeunes, certains manifestent leur volonté de se distancer des comportements maltraitants subis. La transmission intergénérationnelle de la maltraitance, soit le fait pour un parent victimisé dans l'enfance de poser à son tour des gestes maltraitants envers son enfant, est un phénomène complexe qui résulte de l'interaction de facteurs qui favorisent la transmission de la maltraitance entre deux générations (facteurs de continuité) et de facteurs qui la limitent(facteurs de discontinuité).

Ce projet vise à identifier les facteurs associés à la cessation de la maltraitance d'une génération à l'autre pour lesquels peu de connaissances ont été produites jusqu'à maintenant. Il fait ainsi le lien entre deux domaines de recherche jusque-là distincts et développés en parallèle, soit la prévention de la maltraitance et le passage à la vie adulte en contexte de vulnérabilité. En documentant les mécanismes expliquant la discontinuité intergénérationnelle, ce projet de recherche a pour but d'améliorer la réponse préventive à la maltraitance auprès des parents à haut risque en s'arrimant aux pratiques actuelles de soutien au passage à la vie adulte.