Action sociale, bénévolat et amour du prochain : analyse des pratiques d'accueil des immmigrants à travers des initiatives paroissiales dans le Diocèse de Québec

 

Nadia-Elena Vacaru

Université Laval

 

Domaine : cultures, religions et civilisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2018-2019

La migration représente un phénomène social caractéristique de notre époque et constitue un défi majeur pour la pastorale de l'Église comme pour les sociétés d'accueil. L'appartenance religieuse des migrants oblige l'Église à développer un dialogue inter-religieux et une action pastorale ouverte aux nouvelles réalités de la migration. L'Église catholique prête attention à ces nouvelles formes de pauvreté et de fragilité dans lesquelles les chrétiens sont appelés à reconnaître le Christ souffrant. Selon le Magistère de l'Église catholique, l'accueil des immigrants devrait susciter la compassion et la solidarité généreuse des chrétiens : ils sont définitivement appelés à venir en aide aux migrants, de manière individuelle et institutionnelle, par leur engagement social, le bénévolat et d'autres manifestations concrètes de l'amour du prochain. Pour l'accueil des immigrants, les initiatives paroissiales sont faites en parallèle de l'initiative gouvernementale et elles n'ont pas été, à ce jour, l'objet d'une étude approfondie.

Le projet analysera la pratique d'accueil des immigrants à travers les activités de différentes paroisses catholiques du Diocèse de Québec. Il vise à identifier le rôle des communautés paroissiales catholiques du Diocèse de Québec dans les pratiques d'accueils des immigrants. Des particularités socio-économiques et régionales pourraient de surcroît moduler l'intervention ecclésiale en lien avec l'accueil des immigrants au Québec. Dans l'optique de reconsidérer cette intervention, il importe d'avoir une meilleure connaissance et compréhension de l'influence de ces particularités. En conséquence, le projet va approfondir les éléments principaux qui constituent la pratique d'accueil, et il va accorder une attention particulière aux motivations qui animent l'engagement des personnes dans ce domaine. Une approche méthodologique qualitative adaptée au sujet est essentielle pour arriver à ces fins. Dans une démarche descriptive, nous mènerons des études sur le terrain qui permettront une réflexion théologique systématique et critique de la pratique d'accueil des immigrants à travers des initiatives paroissiales dans le Diocèse de Québec. La recherche supposera une approche interdisciplinaire : théologie, éthique, sociologie, anthropologie et démographie. Les techniques de recherche seront : la recherche documentaire, l'observation non-participative et l'enquête de terrain. La collecte des données sera faite à travers des entretiens (100 questionnaires et 20 interviews semi-structurés avec des agents et des responsables de la pastorale sociale de l'Église). Dans le paradigme constructiviste de la recherche qualitative, cette étude utilisera en particulier la méthode qualitative de l'enquête par sondage et, visant à réaliser une étude de cas, empruntera la méthode de corrélation critique en théologie pratique, centrée sur trois aspects essentiels : voir, juger et agir.

En termes d'impacts potentiels, ce projet permettra de mieux connaître et évaluer les pratiques d'accueil des immigrants au Québec, aussi que d'envisager et de proposer des pistes d'intervention optimales, et une éventuelle amélioration de l'intervention pastorale de l'Église pour un accueil solidaire des immigrants. La réalisation du projet comblera un manque au niveau des recherches scientifiques en ce qui concerne les pratiques d'accueil des immigrants à travers les initiatives paroissiales, facilitera l'avancement de connaissances dans plusieurs disciplines socio-humaines, le développement de nouvelles collaborations scientifiques et l'ouverture de pistes de recherche à l'avenir.