Prix d'excellence des professionels et professionnelles de recherche

Les prix d'excellence des professionnels et professionnelles de recherche sont attribués par chacun des trois Fonds de recherche du Québec et visent à reconnaître la contribution des professionnels et des professionnelles de recherche à la recherche, la mobilisation des connaissances, la formation de la relève ou au soutien des regroupements de chercheurs, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds.

1er prix : Valéry Giroux, Centre de recherche en éthique (CRÉ) - Université de Montréal

Valéry Giroux est membre de l'Ordre du Barreau du Québec et titulaire d'une maîtrise en droit, dont le mémoire portait sur un projet de réforme des infractions contre les animaux du Code criminel canadien. Elle a également achevé des études de troisième cycle en philosophie à l'Université de Montréal. Sa thèse de doctorat, consacrée à l'extension des droits individuels les plus fondamentaux à tous les êtres sensibles, était récemment publiée sous le titre Contre l'exploitation animale, aux éditions L'Âge d'Homme.

Depuis 2013, Valéry Giroux est coordonnatrice du Centre de recherche en éthique (CRÉ), un centre québécois interuniversitaire où, en plus de son travail administratif, elle poursuit ses recherches en éthique animale. Elle est également fellow du Oxford Centre for Animal Ethics, ainsi que professeure associée à la Faculté de droit de l'Université de Montréal. Valéry Giroux a enseigné à plusieurs reprises et supervise les travaux d'étudiants et d'étudiantes de 2e et 3e cycle. Elle a donné de nombreuses conférences sur nos obligations morales et devoirs de justice envers les autres animaux, et intervient régulièrement dans les médias à ce propos. Elle a également publié de nombreux articles – académiques et grand public –  sur ces questions. Elle est co-auteure du livre Le Véganisme, paru à l'automne 2017 dans la collection « Que sais-je ? » des Puf et prépare maintenant, pour cette même collection, un autre ouvrage, consacré au spécisme.

2e prix : Sophie Pascal, École de Psychoéducation - Université de Montréal

Sophie Pascal est professionnelle de recherche depuis une douzaine d'années au cours desquelles elle a contribué de manière déterminante aux travaux de l'équipe du professeur Michel Janosz de l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal, et des membres du Groupe de recherche sur les environnements scolaires (GRES).

Elle a notamment collaboré à plusieurs études d'envergure au Québec abordant des thèmes novateurs, comme les conséquences de l'exposition à la violence à l'école à titre de témoin, l'influence des climats scolaires sur l'engagement et les sentiments dépressifs des élèves, ainsi que les déterminants de l'épuisement professionnel des enseignants et ses conséquences sur les élèves. Elle a également joué un rôle clé dans le cadre de projets internationaux, dont le projet de dépistage des élèves à risque de décrochage scolaire au Québec, en France et en Belgique, et le projet ISCY, portant sur la comparaison des systèmes éducatifs de dix métropoles à travers le monde.

Elle a aussi collaboré à de nombreuses recherches évaluatives, telles l'évaluation des effets de la stratégie d'intervention Agir autrement (SIAA) et l'évaluation de divers programmes de prévention (Ma vie en premier, Check & Connect, Fusion Jeunesse, etc.). Au sein du GRES, elle a joué un rôle important dans la recherche de financements, l'accompagnement d'étudiants gradués et la réalisation d'analyses statistiques complexes. Enfin, elle a contribué directement à plus de 26 communications dans des congrès scientifiques internationaux, dix chapitres de livres, 12 articles dans des revues prestigieuses, et 16 rapports de recherche, en plus de la diffusion des résultats dans les milieux de pratique. Au-delà de ces accomplissements, son travail est marqué par un grand amour pour le milieu de la recherche, qui constitue pour elle une source de motivation sans cesse renouvelée.

3e prix : Lise Bizzoni, Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises – Université de Québec à Montréal

Lise Bizzoni est coordonnatrice scientifique et administrative du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ - site de l'Université du Québec à Montréal) depuis 15 ans. Au sein de ce regroupement, elle effectue un ensemble de tâches diversifiées, incluant notamment la préparation de demandes de subventions, la planification des réunions de divers comités et la rédaction des procès-verbaux qui en découlent, la gestion budgétaire, la formation de la relève et l'organisation de maints évènements scientifiques annuels. En plus de veiller à la bonne marche quotidienne du Centre et de siéger sur plusieurs comités éditoriaux (collections Séminaires et Études littéraires chez Nota bene), elle offre aux étudiants plusieurs activités de soutien (aide à la rédaction de curriculum vitae professionnels et de demandes de bourses, mise en relation avec les chercheuses et chercheurs, intégration aux activités du centre, etc.).

En 2016, elle a mis en place, avec Martine Foisy du CIRST, une communauté de pratique des coordonnatrices et des coordonnateurs de regroupements stratégiques du FRQSC qui vise l'entraide, la mise en commun de connaissances et le partage de bonnes pratiques et de méthodes de travail propres aux professionnels et professionnelles de recherche. Titulaire d'un mémoire en lettres modernes et d'un DEA en sciences du langage (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle), elle poursuit également ses recherches individuelles portant entre autres sur la chanson (La chanson francophone contemporaine et engagée, en collaboration avec Cécile Prévost-Thomas, 2008, réédition prévue en 2020).

1er prix : Anne Wade, Centre for the study of learning and performance, Université Concordia

Anne Wade possède une formation en bibliothéconomie (maîtrise en bibliothéconomie et en sciences de l'information, 1986). Depuis 25 ans, elle a rempli diverses fonctions en tant que professionnelle de recherche au Centre d'études sur l'apprentissage et la performance (CEAP), notamment en ce qui a trait à la recherche, à la publication, à l'enseignement, à l'administration, de même qu'à plusieurs autres responsabilités professionnelles. Mis sur pied en 1988 par un petit groupe de chercheurs du domaine de l'éducation, le CEAP fait présentement partie du programme Regroupements stratégiques du FRQSC.

En tant qu'administratrice du CEAP, Mme Anne Wade est impliquée auprès de nombreux projets : elle est membre active des équipes en charge de la Trousse d'apprentissage et des examens systématiques; elle est cochercheuse ou collaboratrice sur plus de 60 contrats, dons ou subventions externes; elle est coauteure de 50 articles de revues ou chapitres de livres; également de plus d'une centaine d'énoncés de politiques et de rapports finaux destinés à des fondations ou agences de financement, entre autres; enfin, elle a (co)présenté plus de 200 exposés et ateliers. Elle est chargée de cours à l'Université Concordia depuis 1993 et donne présentement un cours en ligne qui enseigne les habiletés de recherche à des étudiants de premier cycle.

Elle a reçu le prix de membre de l'année de la Section de l'Est du Canada de la Special Libraries Association en 2000, le prix Excellence in Librarianship de l'American Psychological Association en 2008, le prix Volunteer of Distinction de la Commission scolaire English-Montréal en 2013 et le prix Anne Galler for Outstanding Library Service en 2016.

2e prix : Martin Fournier, Institut du patrimoine culturel, Université Laval; Chaire de recherche du Canada en patrimoine, affilié au CELAT

Martin Fournier, docteur en histoire, œuvre à titre de professionnel de recherche depuis 2006 à l'Université Laval pour le professeur-chercheur Laurier Turgeon. Son intérêt pour la recherche sur l'histoire de la Nouvelle-France et le patrimoine de l'Amérique française se double d'une passion pour la diffusion des connaissances, tant à l'écrit qu'à l'aide des nouvelles technologies de la communication.

Coordonnateur de l'Encyclopédie du patrimoine culturel de l'Amérique française depuis les premiers stades de réalisation de cet ouvrage multimédia diffusé sur le Web, il a aussi participé à la réalisation de l'application mobile Découvrir Québec et travaille en ce moment sur le projet pancanadien Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone. Ses nombreuses communications spécialisées, ses conférences grand public, sa participation à des émissions de télévision, ses charges de cours, ses publications savantes et les romans historiques qu'il a tirés de ses recherches sur Radisson l'ont gardé bien occupé.

Il a remporté un prix Mérites du français dans les technologies de l'information (TI) en 2014 pour la qualité de ses textes documentaires. Son roman L'Enfer ne brûle pas, premier tome des Aventures de Radisson, lui a valu le prix littéraire du Gouverneur général du Canada en 2011.

3e prix : Carl St-Pierre, Département de mathématiques et de génie industriel, Polytechnique Montréal

Comme statisticien, Carl St-Pierre est professionnel de recherche à Polytechnique Montréal depuis 24 ans. Au fil du temps, il a noué des relations fortes et durables avec des équipes de chercheurs d'HÉC Montréal, de l'ESG-UQAM et du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), par la réalisation et la production de publications scientifiques (plus de 400) et professionnelles et dont plusieurs ont obtenu des prix et mentions d'honneur.

Titulaire d'un M.Sc. en mathématiques, orientation statistique, Carl St-Pierre contribue ainsi à l'élaboration et au codéveloppement des demandes de subventions, des méthodologies de recherche, à la réalisation des études empiriques, l'analyse des données et la diffusion des résultats.

Il apporte une contribution très importante à l'avancement, à la mobilisation et au transfert des connaissances (méthodologiques et statistiques) au sein du milieu universitaire québécois. Sa philosophie consiste à innover dans l'utilisation des diverses méthodologies et méthodes d'analyse statistique provenant d'autres disciplines. Son mentorat auprès des étudiants et chercheurs (plus de 170 en carrière), le rend indispensable au sein des équipes avec lesquelles il collabore.

Carl St-Pierre contribue positivement à la vie d'équipe en encourageant avec patience et enthousiasme les étudiants, en démystifiant les statistiques et en collaborant avec les chercheurs

Marie-Frédérique Desbiens, coordonnatrice scientifique de l'équipe « La vie littéraire au Québec »

Marie-Frédérique Desbiens est coordonnatrice scientifique de l'équipe « La vie littéraire au Québec » depuis huit ans, après y avoir œuvré comme auxiliaire de recherche tout au long de ses études supérieures. Au sein de cette équipe, Marie-Frédérique Desbiens coordonne la production d'une série d'ouvrages collectifs qui retracent l'histoire des pratiques littéraires francophones au Québec de 1764 jusqu'au seuil des années 1960.

Intégrée au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, le CRILQ, Marie-Frédérique Desbiens assume tout un éventail de tâches, comprenant la rédaction de demandes de subvention, la gestion budgétaire, la formation de la relève et la promotion de la recherche.

En tant que titulaire d'un doctorat en littératures française et québécoise, l'implication de Marie-Frédérique Desbiens s'étend bien au-delà de ses attributions de professionnelle de recherche. Sa spécialisation reconnue en histoire littéraire lui permet d'intervenir sur le plan scientifique auprès des chercheurs de son équipe. C'est ainsi que dans le tome 7 de la série, en cours d'écriture, elle sera co-responsable du chapitre sur le roman. De plus, ses connaissances dans les digital humanities lui permettent d'orchestrer avec brio le virage numérique du projet, impliquant la gestion d'outils statistiques complexes.

Marie-Frédérique Desbiens fait preuve d'une passion débordante pour la littérature d'ici, qui dépasse les frontières du milieu académique. Elle a signé des articles et prononcé des conférences dans différents contextes scientifiques et publics.