Valoriser le paysage québécois



Au Québec, l'émergence de la question du paysage figure parmi les éléments les plus marquants de la dernière décennie en matière d'aménagement et de développement du territoire. L'adoption du statut de « paysage humanisé » en 2002, les consultations de 2005 sur le Projet de stratégie gouvernementale en matière de développement durable, de même que le nouveau statut de valorisation des paysages d'intérêt patrimonial proposé dans le projet de Loi sur le Patrimoine culturel témoignent tous de cette nouvelle importance accordée à la protection, à la mise en valeur et au développement des paysages. 

La rapidité avec laquelle cet intérêt s'est manifesté pose plusieurs défis aux spécialistes de l'aménagement. Il faut saisir et communiquer les caractéristiques actuelles des paysages, comprendre leur évolution et se doter de connaissances et de cadres de références aptes à déterminer et à guider les interventions. La Chaire UNESCO en paysage et environnement de l'Université de Montréal, dirigée par Gérald Domon, a élaboré le Guide de gestion des paysages au Québec - Lire, comprendre et valoriser le paysage. Publié par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et distribué gratuitement, cet ouvrage, qui est aussi disponible en version anglaise, repose sur les résultats de travaux menés par les chercheurs de la Chaire. 

Ce guide constitue un cadre de référence pour les intervenants. Il présente des informations et des méthodes concrètes pour mettre en œuvre un diagnostic des paysages, en plus d'offrir des indications sur les mesures réglementaires et sur les outils de sensibilisation disponibles, et de fournir des exemples de bonnes pratiques en matière de protection, de mise en valeur et de développement des paysages. Conçu comme une « boîte à outils » pour les régions, il convient à une grande variété de contextes territoriaux et sociaux.

Équipe

Chaire UNESCO en paysage et environnement

Directeur

Gérald Domon, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Christopher Robin Bryant, Université de Montréal 
  • Sylvain Paquette, Université de Montréal 
  • Philippe Poullaouec-Gonidec, Université de Montréal