Valoriser la culture autochtone à l'ère de la mondialisation



Longtemps, le patrimoine autochtone matériel (objets de culte, totems, outils, etc.) et immatériel (pratiques, connaissances, savoir-faire, etc.) a échappé au contrôle des peuples autochtones. Toutefois, les institutions culturelles accompagnent de plus en plus ces derniers dans la constitution et la gestion de leur patrimoine. De plus, la « glocalisation », qui suppose l'intégration du local au global plutôt que l'inverse, nous oblige à revoir la valorisation de la culture autochtone dans les nombreux pays où ces peuples sont présents. 

Le Groupe d'étude sur la patrimonialisation des biens culturels autochtones s'efforce d'identifier et de comprendre les différents modes de valorisation de la culture autochtone d'ici et d'ailleurs, afin de développer un cadre théorique adapté à la mondialisation et des outils épistémologiques valables dans tous les pays. Ces nouvelles connaissances aideront à élaborer un nouveau protocole de mise en valeur de ces biens. 

On peut prendre connaissance des activités du Groupe d'étude dans le site Internet de celui-ci, où se trouve un groupe de discussion et d'échange original qui permet aux membres de partager leurs expériences et leur expertise. La représentation aussi se trouve au cœur des activités de ce groupe d'étude, en raison de l'aspect transnational de ses travaux. Son directeur, Daniel Arsenault, a d'ailleurs entrepris, à l'automne 2010, une tournée internationale afin de rencontrer individuellement ses collaborateurs européens, océaniens et nord-américains. Les membres de ce groupe d'étude ont présenté leurs recherches lors du Congrès canadien des sociétés savantes, tenu à Montréal, et du Colloque international sur les Sites du patrimoine mondial et le tourisme, qui a eu lieu à Québec. 

Le Groupe d'étude collabore avec l'UNESCO et aura l'occasion d'exposer ses travaux lors d'un atelier de l'organisme international qui se tiendra à Paris, en avril 2011. En 2010, il a publié aux Presses de l'Université Laval un ouvrage collectif bilingue intitulé Trouver l'esprit du lieu dans les sites du patrimoine mondial – Perspectives autochtones / Finding the Spirit of the Place in World Heritage Sites. Aboriginal Approaches in Perspective.

Équipe

Groupe d'étude sur la patrimonialisation des biens culturels autochtones

Directeur

Daniel Arsenault, Université du Québec à Montréal

Membres réguliers

  • Yves Bergeron, Université du Québec à Montréal 
  • Daniel Chartier, Université du Québec à Montréal 
  • Laurier G. Turgeon, Université Laval