Une violence aux multiples visages



La violence chez les jeunes se présente sous diverses formes. Bien souvent, négligence, maltraitance physique ou psychologique et agressions sexuelles côtoient les troubles anxieux, la dépression, les troubles de comportement sérieux, la délinquance ou les gangs de rue. Au Québec, en 2006, quelque 21 enfants et adolescents sur 1 000 ont été pris en charge par les services de protection de la jeunesse en raison de la violence qu'ils subissaient ou qu'ils risquaient de subir.

Le Centre de recherche du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire participe activement à l'avancement des connaissances et à l'amélioration des pratiques favorisant le bien-être des jeunes confrontés à la violence, qu'ils en soient les victimes ou les acteurs. L'équipe est composée de sept chercheurs au sein de l'établissement, ainsi que de nombreux chercheurs et étudiants d'universités québécoises qui œuvrent dans des disciplines aussi diverses que la psychologie, la criminologie, le service social, la sexologie ou la médecine.

Ces chercheurs produisent des connaissances sur plusieurs aspects de la violence chez les jeunes, notamment la stabilité des enfants qui sont placés, l'épidémiologie des problèmes de violence, les enjeux ethnoculturels des interventions visant à protéger les jeunes, l'exposition des enfants à la violence conjugale, le phénomène des gangs, les comportements suicidaires des jeunes contrevenants et l'intégration sociale. De nombreux projets portent sur les habiletés parentales, la santé mentale des mères, les services préventifs pour les femmes enceintes consommatrices d'alcool ou de drogue, le rôle du père et l'intégration socioprofessionnelle de parents vivant en contexte de vulnérabilité socioéconomique.

L'expertise des chercheurs du Centre est régulièrement mise à contribution dans les milieux cliniques par le biais de formations et d'activités de perfectionnement découlant des connaissances issues de leurs travaux. Les chercheurs collaborent également à des projets favorisant la mise en place ou l'évaluation de politiques publiques, comme l'évaluation de la Loi sur la protection de la jeunesse ou l'étude du parcours des jeunes qui sont soumis à la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

Équipe

Centre de recherche du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire

Directrice

Sylvie Normandeau, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Marc Bigras, Centre jeunesse de Montréal
  • Louise Blouin, Centre jeunesse de Montréal
  • Michel Carignan, Centre jeunesse de Montréal
  • François Chagnon, Université du Québec à Montréal
  • Claire Chamberland, Université de Montréal
  • Marie-Ève Clément, Université du Québec en Outaouais
  • Sylvie Constantineau, Centre jeunesse de Montréal
  • Louise Cossette, Université du Québec à Montréal
  • Chantal Cyr, Université du Québec à Montréal
  • Annie Devault, Université du Québec en Outaouais
  • Jacques Dionne, Université du Québec en Outaouais
  • Diane Dubeau, Université du Québec en Outaouais
  • Sarah Dufour, Université de Montréal
  • Lise Durocher, Centre jeunesse de Montréal
  • Gilles Forget, Direction de la santé publique, Montréal-Centre 
  • Chantal Fredette, Centre jeunesse de Montréal
  • Marie-Noëlle Gagnon, Centre jeunesse de Montréal
  • Martin Goyette, École nationale d'administration publique
  • Marie-Claude Guay, Université du Québec à Montréal
  • Ghaida Hassan, Université du Québec à Montréal
  • Sonia Hélie, Centre jeunesse de Montréal
  • Pierre Keable, Centre jeunesse de Montréal
  • Nadine Lanctôt, Université de Sherbrooke
  • Lise Laporte, Université McGill
  • Chantal Lavergne, Centre jeunesse de Montréal
  • Louise Lemay, Université de Sherbrooke
  • Jean-Pascal Lemelin, Université de Sherbrooke
  • Claire Malo, Centre jeunesse de Montréal
  • Sylvie Normandeau, Université de Montréal
  • Daniel Paquette, Université de Montréal
  • Francine Paquette, Centre Jeunesse de Montréal
  • Marie-Andrée Poirier, Université de Montréal
  • Daniel Puskas, Centre jeunesse de Montréal
  • Suzanne Rainville, Centre jeunesse de Montréal
  • Michelle St-Antoine, Centre jeunesse de Montréal
  • Fu Sun, Université de Montréal
  • Jean Toupin, Université de Sherbrooke
  • Nico Trocmé, Université McGill
  • Geneviève Turcotte, Centre jeunesse de Montréal
  • Suzanne Young, Centre jeunesse de Montréal