Une mine d'information au service des enfants



La Loi sur la protection de la jeunesse vise à assurer la protection des enfants du Québec. Son efficacité est en grande partie tributaire de la qualité des informations rendues disponibles aux directeurs de la Protection de la jeunesse. C'est dans cet esprit que le ministère de la Santé et des Services sociaux a déployé le projet Intégration Jeunesse, qui a permis d'informatiser la gestion administrative et clinique des centres jeunesse du Québec.

L'Équipe de recherche Partenariat Jeunes et familles à risque, dirigée par Marie-Christine Saint-Jacques de l'Université Laval, a entrepris, en collaboration avec d'autres équipes de recherche et avec l'Association des centres jeunesse du Québec, un projet permettant l'exploitation de ces données informatisées à des fins de recherche. C'est ainsi qu'a été mise sur pied la Plate-forme informationnelle pour le bien-être de l'enfant, qui rend possible l'examen des questions de recherche en utilisant des données sur l'ensemble des usagers des centres jeunesse. Des situations autrefois inaccessibles peuvent maintenant être décrites avec une précision inégalée. Ainsi, il a été possible d'examiner l'entrée des signalements sur une base quotidienne pour comprendre les facteurs associés à leur fluctuation numérique. La richesse des données qu'elle comporte permet d'ailleurs d'examiner certaines transformations sur le plan des pratiques. Par exemple, elle servi à évaluer les retombées des amendements apportés à la Loi sur la protection de la jeunesse.

La réalisation du Projet Intégration Jeunesse a donc contribué à la constitution de données valides et fiables sur la clientèle des centres jeunesse et sur les services qui y sont rendus. Elle a aussi permis le développement d'un corpus de connaissances dans le domaine de la maltraitance et des familles qui connaissent de grandes difficultés. En plus d'avoir développé une synergie entre les experts du domaine, elle fournit une réelle capacité d'évaluation qui pourra être mise à profit pour développer des connaissances dans le domaine de la maltraitance et des services sociaux offerts aux familles.

Équipe

Équipe de recherche Partenariat Jeunes et familles à risque

Directrice

Marie-Christine Saint-Jacques, Université Laval

Membres réguliers

  • Michèle Brousseau, Centre Jeunesse de Québec
  • Julie Desrosiers, Université Laval
  • Sylvie Drapeau, Université Laval
  • Marie-Hélène Gagné, Université Laval
  • Dominique Goubau, Université Laval
  • Julie Marcotte, Université du Québec à Trois-Rivières
  • Claudine Parent, Université Laval
  • Ysabel Provencher, Université Laval
  • Marie-Claude Simard, Centre Jeunesse de Québec
  • Daniel Turcotte, Université Laval
  • Patrick Villeneuve, Université Laval