Une industrie bien vivante



Le modèle québécois des industries culturelles se porte bien.

Voilà la conclusion à laquelle arrivent Claude Martin, professeur-chercheur au Département de communication de l'Université de Montréal, et son équipe, au terme d'une recherche qui s'est concentrée sur cinq domaines : le livre, l'enregistrement sonore, le long métrage, le jeu vidéo et les bibliothèques publiques.

Certains estiment que ce modèle a épuisé sa capacité de croissance. 

Dans le cadre de son étude, l'équipe a notamment compilé de nombreuses statistiques, rencontré plusieurs experts, interrogé des créateurs, réalisé un sondage auprès du public et analysé les opinions diffusées dans les médias.

Cette recherche a permis de démontrer que le développement du modèle québécois dans le secteur des industries et des organismes culturels résulte d'une volonté collective, entrepreneuriale et gouvernementale de contrôler un espace culturel imbriqué dans un ensemble anglophone plus grand.

Cependant, les résultats de ce travail suggèrent que l'espace québécois est insuffisant pour un développement des industries culturelles impulsé uniquement par les forces du marché.

La production culturelle au Québec est ainsi devenue – plus qu'ailleurs en Amérique du Nord – une fin en soi plutôt qu'une affaire de profit. Selon l'équipe, le modèle québécois dans le domaine culturel connaît un réel succès, lequel s'explique en grande partie par l'adoption d'un modèle de gouvernance combinant les forces du marché et celles d'une régulation fondée sur l'alliance des pouvoirs publics et privés. Cependant, certains estiment que ce modèle a épuisé sa capacité de croissance.

Claude Martin et son équipe soulignent qu'une meilleure concertation entre les responsables des politiques culturelles, scolaires et municipales représenterait une avenue pour accroître l'accès à la production culturelle.

De plus, ils insistent sur l'importance de renforcer les objectifs des politiques qui ont trait au rayonnement de la culture québécoise sur la scène internationale.