Un modèle de formation intégrant le mentorat, la pratique en milieu de travail, la communauté de praticiens-apprenants en ligne et la co-modélisation des connaissances pour des programmes d'études universitaires à vocation professionnelle : application à la formation en administration scolaire



En réponse aux besoins de la société du savoir, les universités offrent de plus en plus de programmes à vocation professionnelle qui sont fréquentés par des étudiants « non traditionnels » ayant des obligations familiales et professionnelles susceptibles de colorer leur engagement académique.

En faisant l'hypothèse que la pédagogie de ces programmes doit être révisée si l'on souhaite favoriser la persévérance et la réussite chez ces étudiants, les chercheurs du projet AXIALES ont développé, dans le cadre d'un programme de 2e cycle en administration scolaire de l'UQAM et en partenariat avec la Commission scolaire de Laval (CSDL), un modèle de formation hybride (présence-distance) valorisant le savoir professionnel des étudiants et visant à favoriser la liaison entre les savoirs pratiques et théoriques, ainsi que le développement de compétences.

Les universités offrent de plus en plus de programmes à vocation professionnelle pour les « non traditionnels ».

Outre les exposés magistraux, différentes stratégies pédagogiques sont privilégiées : pratique en milieu de travail, mentorat, échanges sur les pratiques dans un forum virtuel de discussion, construction collaborative de réseaux graphiques de connaissances. Deux cohortes successives de directions ou de futures directions d'écoles de la CSDL ont expérimenté ce modèle. Les données recueillies auprès des étudiants, leurs mentors, le personnel enseignant et des gestionnaires à la CSDL montrent qu'un tel modèle de formation peut encourager la persévérance et la réussite à l'université ainsi que l'insertion professionnelle. Cependant, la généralisation du modèle, fondé notamment sur un partenariat université-milieu, exigerait des adaptations dans le fonctionnement des établissements universitaires et dans les pratiques d'enseignement.

La recherche suggère, par ailleurs, que la manière dont les étudiants arrivent à concilier études, travail et famille ainsi que des facteurs d'ordre pédagogique doivent être davantage pris en compte dans les recherches subséquentes sur les modèles explicatifs et prédictifs de la persévérance et de la réussite éducative chez les étudiants non traditionnels.

Chercheure principale

Josianne Basque, TÉLUQ

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : septembre 2009