Travail et santé mentale : maintenir l'équilibre



Les connaissances sur l'organisation et sur les conditions de travail qui nuisent à la santé mentale des employés ont beaucoup évolué. Ce progrès a permis de cerner les causes de la souffrance qui afflige certains individus et certains groupes. Il nous reste maintenant à trouver des remèdes efficaces ! Or, on n'en sait pas beaucoup sur les interventions susceptibles d'agir sur les principaux éléments déterminants de la santé mentale au travail. L'Équipe de recherche sur les interrelations personnelles, organisationnelles et sociales du travail, dirigée par Renée Bourbonnais de l'Université Laval et qui comprend des chercheurs en éducation, en réadaptation, en médecine sociale et en relations industrielles, travaille à corriger cette lacune. Elle a développé une expertise dans la mise en place et l'évaluation d'interventions visant à opérer des transformations organisationnelles destinées à réduire diverses contraintes psychosociales au travail et les problèmes de santé qui leur sont associés. 

À la demande des autorités syndicales et du ministère de la Sécurité publique, qui se soucient des taux très élevés d'absentéisme et des nombreux problèmes de santé chez ces travailleurs, l'Équipe de recherche a notamment mené une étude auprès des agents des services correctionnels du Québec. Les résultats de cette recherche et des autres démarches entreprises nous éclairent sur les facteurs qui facilitent la mise en place de transformations organisationnelles. Elles soulignent, entre autres, l'importance de s'appuyer sur la participation des acteurs qui sont touchés par les changements (membres de la direction, gestionnaires et travailleurs eux-mêmes) en adoptant des méthodes plus démocratiques et en reconnaissant les compétences des travailleurs. 

Les chercheurs ont publié de nombreux articles scientifiques et de vulgarisation, notamment le rapport Évaluation d'une intervention participative visant la prévention de la violence entre membres d'une même organisation de travail. Ils œuvrent présentement à l'élaboration d'un outil pratique pour que les connaissances développées dans le cadre de leurs travaux puissent être utilisées dans divers milieux de travail. Ils publieront également un chapitre dans un ouvrage collectif international portant sur la gestion des risques psychosociaux au travail.

Équipe

Équipe de recherche sur les interrelations personnelles, organisationnelles et sociales du travail

Directrice

Renée Bourbonnais, Université Laval

Membres réguliers

  • Céline Castonguay, Université du Québec à Rimouski 
  • Andrew Freeman, Université Laval 
  • Nathalie Gauthier, CSSS de la Vieille-Capitale 
  • Nathalie Jauvin, CSSS de la Vieille-Capitale 
  • Andrée LaRue, CSSS de la Vieille-Capitale 
  • Romaine Malenfant, Université du Québec en Outaouais 
  • Robert Plante, Direction de la santé publique de l'Outaouais 
  • Michel Vézina, Université Laval