Synthèse des connaissances sur les soins à domicile



Planifier le congé des personnes âgées et agir autant à l'hôpital qu'au domicile pourrait permettre d'éviter un retour à l'hôpital.

Dans un contexte où la demande de soins à domicile augmente beaucoup plus rapidement que l'offre de services, il est d'autant plus pertinent de baser les décisions prises et les priorités retenues sur les meilleures données probantes disponibles. Les études scientifiques mettent en évidence le fait que la planification du congé d'une personne âgée de l'hôpital réduit le risque que cette personne soit réadmise dans l'institution, surtout si elle se déroule à partir de l'hôpital jusqu'au domicile. Cette planification du congé, accompagnée d'un suivi à domicile, pourrait aussi aider la personne âgée à fonctionner de façon plus autonome lors de son retour à la maison après une visite à l'urgence. Une évaluation de l'ensemble de sa condition de santé par une infirmière spécialisée à laquelle s'ajoute un suivi à son domicile pourrait aussi contribuer à améliorer son autonomie dans la réalisation de ses activités.

Les incapacités des personnes âgées ayant des besoins de longue durée pourraient être réduites.

Les incapacités des personnes âgées ayant des besoins de longue durée pourraient être réduites lorsqu'un professionnel de la santé est spécifiquement attitré à une personne âgée pour coordonner les services et soins de santé qu'elle reçoit ou qu'elle a besoin de recevoir.

D'autres recherches sont nécessaires pour évaluer l'efficacité de ces interventions sur la santé des patients et sur leurs aidants et vérifier leur coût pour le système de santé. D'autres études sont également requises pour préciser quels sont les éléments clés des interventions qui assurent leur succès, par exemple la durée du suivi au domicile offert par le professionnel de la santé.

Chercheur principal

André Tourigny, INSPQ (Hôpital Saint-Sacrement)

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : avril 2011