Suivre le fil de l'histoire pour comprendre le présent



Redéfinition de la place de l'État au sein de la société civile, avènement de la mondialisation et fragilisation de la souveraineté des pays, « explosion de la communication »… Les institutions et les idées qui sont remises en cause à notre époque sont issues d'une longue maturation historique. Pour bien comprendre ces enjeux, on ne peut faire l'économie d'une réflexion sur la nature et les transformations du lien social et politique à travers le temps.

C'est en ce sens que travaille le Groupe de recherche sur les pouvoirs et les sociétés de l'Occident médiéval et moderne, dirigé par Michel Hébert de l'Université du Québec à Montréal et composé d'une douzaine de chercheurs principaux et d'une quarantaine d'étudiants des cycles supérieurs œuvrant en histoire, en littérature et en histoire de l'art. Ces chercheurs s'intéressent à l'évolution et à la transformation des sociétés occidentales depuis le tournant de l'an mille jusqu''à la période des grandes révolutions de la fin du XVIIIe siècle.

Les principales activités du Groupe de recherche sont de trois ordres : des activités de recherche, de formation et de diffusion. La contribution la plus significative de cette équipe réside dans son rôle de laboratoire, pôle principal québécois de la recherche et de la diffusion, qui permet aux chercheurs de tous les niveaux d'occuper une place de choix dans les réseaux mondiaux les plus performants de leur secteur.

Le Groupe de recherche organise mensuellement des séminaires et diffuse notamment ses travaux dans le cadre des colloques de la Renaissance Society of America (2010 et 2011), du congrès de l'ACFAS (2010) et de l'Association canadienne des médiévistes, de même que dans le cadre du Congrès des sociétés savantes (2009). Plusieurs chercheurs ont collaboré à la publication d'un numéro spécial de Memini – Travaux et documents (2009) portant sur les recueils de textes (cartulaires) médiévaux.

Équipe

Groupe de recherche sur les pouvoirs et les sociétés de l'Occident médiéval et moderne

Directeur

Michel Hébert, Université du Québec à Montréal

Membres réguliers

  • Isabelle Arseneau, Université McGill
  • Jean-François Cottier, Université de Montréal
  • Ugo Dionne, Université de Montréal
  • Claire Dolan, Université Laval
  • Francis Gingras, Université de Montréal
  • Michel Hébert, Université du Québec à Montréal
  • Serge Lusignan, Université de Montréal
  • Didier Méhu, Université Laval
  • Piroska Nagy, Université du Québec à Montréal
  • Lyse Roy, Université du Québec à Montréal