Structure et évolution de l'intégration des pratiques d'évaluation des apprentissages aux pratiques pédagogiques dans le contexte des approches par compétences



On a longtemps considéré que les pratiques d'évaluation des apprentissages devaient consister en un moment dissocié des pratiques pédagogiques.

L'élève apprenait et était évalué par la suite. Cette conception de l'évaluation des apprentissages est en voie de changer complètement. À cet égard, les révisions des curriculums scolaires à travers le monde, sous diverses appellations, visent à ce que les apprentissages soient réalisés dans des circonstances significatives, authentiques et qui se rapprochent ainsi de la réalité professionnelle ou quotidienne des apprenants.

Les pratiques pédagogiques ne peuvent plus être isolées des pratiques d'évaluation des apprentissages qui les accompagnent.

Dans le contexte des nouvelles approches par compétences, ceci à tous les ordres d'enseignement, les pratiques pédagogiques ne peuvent plus être isolées des pratiques d'évaluation des apprentissages qui les accompagnent toujours. Les premières doivent préparer les élèves au processus d'évaluation de leurs apprentissages et les secondes doivent contribuer au développement de ces mêmes apprentissages. Par leur intégration, chacune de ces pratiques augmente alors la portée de l'autre et contribue ainsi à l'amélioration de la persévérance et de la réussite scolaires de l'élève.

Cette recherche poursuivait trois objectifs dont le premier était d'identifier la structure des pratiques d'évaluation des apprentissages. Le suivant visait à étudier l'évolution des pratiques et le dernier à évaluer l'ampleur de l'intégration des pratiques d'évaluation des apprentissages et des pratiques pédagogiques. Pour atteindre ces objectifs, les données d'enquêtes internationales sur les mathématiques et les sciences ont été analysées et nous ont permis de constater que plus les pratiques d'évaluation sont importantes, plus les pratiques pédagogiques le sont aussi. De plus, des enseignants et leurs élèves ont répondu à un questionnaire afin de déterminer le degré d'intégration de ces pratiques. Finalement, nous avons remarqué que l'intégration des pratiques d'évaluation des apprentissages et des pratiques pédagogiques était plus élevée au primaire, mais égale à tous les autres ordres d'enseignement.

Chercheur principal

Gilles Raîche, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du projet de recherche : juillet 2011