Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie  
Juin 2019



Jonathan James

Étudiant au doctorat en criminologie
Université de Montréal


Publication primée : Sexual murderers in everyday life

Publiée dans : Journal of Criminal Justice

 

Résumé

Les études réalisées auprès d'individus ayant commis un crime sexuel violent reposent habituellement sur des théories et des modèles étiologiques spécifiques à ce type de criminalité. La recherche de Jonathan James soutient que les auteurs de crimes sexuels violents ne sont fondamentalement pas différents des autres criminels décrits par les théories criminologiques classiques. Par conséquent, les connaissances développées à partir des comportements criminels plus fréquents peuvent s'appliquer aux formes de criminalité plus extrêmes, ce qui rend possible un ajustement des pratiques cliniques et policières pour ces cas. Ces travaux permettent de décloisonner le domaine d'étude des crimes sexuels violents et de clarifier les caractéristiques propres aux auteurs de ce type de crimes afin d'adapter leur prise en charge.