Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie  
Juillet 2020



Andréanne Lapierre

Étudiante au doctorat en psychologie clinique 
Université du Québec à Montréal


Publication priméeTrajectories of psychological dating violence perpetration in adolescence

Publiée dans : Child Abuse and Neglect

 

Résumé

Un(e) adolescent(e) sur trois utilisera la violence psychologique (VP) lors de résolution de conflits dans ses relations amoureuses. Avec le temps, la plupart d'entre eux apprendront des stratégies pour mieux interagir avec leur partenaire et cesseront d'utiliser la VP. L'étude d'Andréanne Lapierre a pour objectif de distinguer les adolescents.es pour qui l'utilisation de la VP diminue à travers le temps, de ceux pour qui la VP augmente. Ses résultats montrent que plusieurs caractéristiques distinguent ces jeunes, comme avoir été victime de violence dans ses relations amoureuses dans les 12 derniers mois. Ces nouvelles connaissances constituent de précieuses informations pour prévenir l'augmentation de la VP chez les jeunes.