Regard mixte sur certaines particularités et retombées de l'approche de la pédiatrie sociale telle qu'implantée au Québec et sur son intégration dans le système actuel des services sociaux et de santé



La présente recherche visait à documenter des particularités, arrimages et portées des interventions des centres de pédiatrie sociale en communauté (CPSC) implantés au Québec.

La convergence des résultats qualitatifs et quantitatifs permet de constater que les CPSC se distinguent d'autres organisations du réseau de la santé et des services sociaux au regard de l'accessibilité à des diagnostics et à des services de santé globale – soit médicaux, spécialisés, psychosociaux et parfois juridiques – aux enfants issus de quartiers défavorisés.

L'ensemble des constats relevés dans cette étude permet d'énumérer certaines pistes de réflexion et d'action.

L'intégration et la multidisciplinarité des services permettent d'offrir une réponse intégrée et intensive aux divers besoins des enfants et contribuent à leur mieux-être socioaffectif. Malgré les nombreux enjeux et défis qui colorent leurs relations avec les autres organisations du réseau des services sociaux et de santé, les CPSC sont en lien avec de nombreux secteurs d'intervention différents dont l'éducation et les services sociaux communautaires et publics. Leurs liens sont par ailleurs plus étroits avec les organisations du réseau public des services sociaux et de santé.

L'ensemble des constats relevés dans cette étude permet d'énumérer certaines pistes de réflexion et d'action, dont l'importance de développer des mécanismes afin de : faire (re)connaître la mission et l'approche de chacun des acteurs concernés par l'offre de services aux enfants et aux familles en difficulté; de situer la place des CPSC dans le continuum de services qui leur sont destinés par rapport à d'autres programmes actuellement en place, tels que le programme Services intégrés en périnatalité et petite enfance et les programmes cadres en négligence; et faciliter la mise en place de la collaboration entre les différents acteurs. Une telle démarche permettrait aux organisations de mieux se positionner face aux niveaux de collaboration souhaitée et faciliterait l'arrimage des mandats et missions de chacun en vue d'offrir des services capables de répondre aux multiples besoins des enfants en difficulté dans une perspective de continuité et de complémentarité.

Chercheure principale

Marie-Ève Clément, Université du Québec en Outaouais

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : décembre 2014