Promouvoir le développement de la résilience chez les jeunes joueurs avec des problèmes de jeu et issus de familles à faible revenu



Cette thèse examine l'impact des attributs individuels et des facteurs de risque environnementaux sur les problèmes de jeux de hasard et d'argent, de consommation et de délinquance chez les jeunes.

Dans le cadre de cette étude transversale, des analyses de régression, effectuées sur un échantillon composé en majorité d'adolescents immigrants de première génération et provenant de milieux défavorisés, ont démontré que les liens sociaux étaient associés à une diminution de la sévérité des problèmes; alors que les facteurs de risque reliés aux pairs et à la communauté étaient associés à une augmentation de la sévérité des problèmes.

Les aptitudes sociales sont associées à une augmentation des problèmes de consommation et de délinquance.

De plus, les aptitudes personnelles étaient associées à une diminution de la délinquance seulement, alors que les facteurs de risque familiaux étaient associés à une augmentation des problèmes de consommation et de délinquance.

Il fut intéressant d'observer que les aptitudes sociales étaient associées à une augmentation des problèmes de consommation et de délinquance. En ce qui concerne les facteurs de protection, il a été démontré que les attributs individuels ont un effet de modération putatif sur la relation entre les facteurs de risque environnementaux et la délinquance. Les résultats sont interprétés en termes du rôle des facteurs compensatoires, de risque et de protection.

Chercheure principale

Isabelle Lussier, Université McGill

Thèse

Appel de propositions

Dépôt de la thèse : avril 2010