Projet OR : Optimiser les Rôles des acteurs du milieu éducatif pour mieux soutenir les élèves handicapés ou en difficultés d'adaptation ou d'apprentissage



Afin de soutenir l'inclusion scolaire, la classe ordinaire devrait être le lieu de scolarisation privilégié des élèves handicapés ou en difficultés d'adaptation ou d'apprentissage (HDAA).

Pour y arriver, il est important d'outiller les acteurs du milieu scolaire. En optimisant les rôles de l'ensemble de ces acteurs, ceux-ci seront en mesure de mieux soutenir non seulement les élèves HDAA, mais aussi ceux à risque de difficultés.

Favoriser la mise en œuvre de modèles basés sur la collaboration interprofessionnelle et intersectorielle permettrait d'avoir un regard plus global.

Objectifs. Les objectifs de cette étude étaient de mieux comprendre les rôles des acteurs travaillant auprès des élèves à risque de HDAA, ainsi que d'expérimenter un nouveau modèle collaboratif multiniveaux de réadaptation (CMR) en milieu scolaire.

Méthodologie. Un devis de recherche-action participative incluant une approche mixte de collecte de données comprenant des sondages et entrevues a été utilisé. Ce projet s'articulait en trois phases, soit la description des rôles des acteurs du milieu scolaire, l'implantation du modèle CMR et la description des retombées suivant l'implantation.

Résultats. Plusieurs actions sont déjà mises en place pour soutenir les élèves à risque de HDAA. Celles-ci s'attardent fréquemment sur les manifestations des difficultés scolaires ou comportementales plutôt que de s'attarder aux causes sous-jacentes. Le travail d'équipe et le soutien offert aux enseignants pourraient être bonifiés, notamment via une plus grande implication des professionnels non enseignants dans l'implantation de modèles multiniveaux. Les résultats ont démontré la faisabilité d'implanter un modèle CMR en ergothérapie. Les actions des ergothérapeutes semblent permettre de soutenir l'ensemble des équipes-écoles pour répondre aux besoins des élèves à risque de HDAA, bien que certains répondants auraient souhaité encore davantage de soutien.

Conclusion. Favoriser la mise en œuvre de modèles basés sur la collaboration interprofessionnelle et intersectorielle permettrait d'avoir un regard plus global de la situation des élèves à risque de HDAA en vue de mieux soutenir leur inclusion.

Chercheure principale

Chantal Camden, Université de Shebrooke

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : janvier 2020