Pour optimiser la performance des équipes de travail



La création d'équipes de travail est souvent considérée comme un moyen d'accroître la productivité d'une entreprise. Dans les faits, ce mode d'organisation du travail ne garantit pas toujours le succès. Il ne suffit pas de réunir des personnes pour qu'elles collaborent efficacement : on doit aussi leur offrir un accompagnement approprié.

Selon Vincent Rousseau, professeur-chercheur à l'École de relations industrielles de l'Université de Montréal, certaines pratiques de supervision influenceraient le fonctionnement interne des équipes de travail et, par conséquent, leur rendement. Ce chercheur a mené une étude dans le but d'identifier des comportements-clés que les superviseurs pourraient adopter afin d'améliorer, voire d'optimiser, le fonctionnement de leur équipe.

Une équipe de travail, c'est plus que la somme de ses parties.

Les résultats sont probants : le superviseur doit informer les membres de son équipe, rétroagir avec eux et reconnaître l'apport de chacun ! Selon Vincent Rousseau, le gestionnaire devrait toujours donner aux employés placés sous sa responsabilité des renseignements sur le contexte de travail ou des idées pour améliorer l'exécution de leurs tâches. Il devrait également leur témoigner de la considération, par exemple, en soulignant leurs bons coups ou en tenant compte de leurs points de vue lorsqu'il prend une décision.

Le superviseur de l'équipe devrait même veiller à encourager l'autonomie de son personnel. Même si la pertinence de ces comportements tombe sous le sens, admet le chercheur, ceux-ci ne sont pourtant pas toujours adoptés.

Les résultats de cette recherche rappellent aux gestionnaires qu'une équipe de travail, c'est plus que la somme de ses parties.