Portrait des pratiques éducatives utilisées pour les élèves présentant des troubles du comportement et conditions de mise en place



Les élèves qui présentent des difficultés comportementales (PDC) sont reconnus comme étant les plus difficiles à intégrer en classe ordinaire.

Plusieurs recherches américaines montrent un écart entre les pratiques jugées efficaces pour prévenir et gérer les manifestations inappropriées des élèves PDC et celles utilisées par les enseignants en classe.

Qu'en est-il au Québec? Conformément à ce qui est recommandé, les enseignants québécois rapportent utiliser plus fréquemment les pratiques proactives/positives, en particulier l'établissement de règles/consignes/routines claires, la planification et la gestion des ressources, que les pratiques réactives négatives.

Les élèves qui présentent des difficultés comportementales sont les plus difficiles à intégrer en classe ordinaire.

Les pratiques liées à l'évaluation fonctionnelle des comportements et à l'autorégulation sont moins utilisées, en particulier au secondaire. Les enseignants en adaptation scolaire utilisent plus fréquemment les pratiques recommandées. Bien que les enseignants débutants aient généralement des attitudes plus positives envers l'inclusion scolaire des élèves PDC, leur sentiment d'auto-efficacité est moins élevé et ils utilisent moins fréquemment les pratiques efficaces.

Il en est de même pour les enseignants spécialistes au primaire. Le nombre d'heures de formation initiale ou continue reçues sur les élèves PDC et le nombre d'implications dans l'élaboration de plan d'intervention influencent positivement le sentiment d'auto-efficacité des enseignants, leurs attitudes envers l'inclusion des élèves PDC et l'utilisation de pratiques proactives.

Les enseignants du secondaire exerçant en milieu de défavorisation moyen rapportent que l'inclusion des élèves PDC est plus exigeante pour eux en raison du manque de ressources comparativement aux écoles de milieux défavorisés. Le nombre d'heures de formation concernant les élèves PDC devrait être augmenté, tant lors de la formation initiale que lors de la formation continue.

En regard de l'influence des intervenants scolaires spécialisés en adaptation scolaire et de la direction d'école pour le choix de pratiques, ces derniers devraient exercer un leadership à ce sujet. Les enseignants en adaptation scolaire pourraient aussi jouer aussi un rôle dans le coaching des enseignants. On devrait porter une attention particulière aux enseignants débutants et aux enseignants spécialistes.

Chercheure principale

Line Massé, Université du Québec à Trois-Rivières

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mars 2018