Modèle de simulation des coûts économiques et sociaux de la pauvreté



Le projet de recherche appuyé par le programme Pauvreté et exclusion sociale a mené au développement de modèles de microsimulation de nature à la fois populationnelle, comptable, dynamique et comportementale, permettant d'estimer les coûts de la pauvreté ainsi que de calculer les coûts et bénéfices de la lutte contre la pauvreté, et ce, dans diverses dimensions.

La modélisation tient compte des conditions institutionnelles, économiques et sociales propres au Québec. L'exercice tire aussi avantage de la disponibilité récente de données longitudinales canadiennes et de l'expertise acquise au cours des dernières années par les membres de l'équipe. Des simulations de l'effet sur la pauvreté et l'exclusion sociale de scénarios de politiques publiques ont aussi été produites. Grâce à cet exercice, le Québec dispose maintenant d'outils d'estimation des coûts de la pauvreté adaptés au Québec et de simulation de l'impact des coûts et bénéfices de la lutte contre la pauvreté.

Le Québec dispose maintenant d'outils d'estimation des coûts de la pauvreté adaptés.

Le présent rapport possède deux objectifs principaux. D'une part, il vise à présenter les modèles qui ont été développés dans le cadre de l'Action concertée. D'autre part, il vise à illustrer la pertinence des modèles créés en présentant certains résultats obtenus à partir de trois simulations. Ces simulations permettent d'évaluer l'impact de changements de politiques publiques, existantes ou prospectives, sur différents indicateurs économiques et sociaux, ce qui permet aussi de capter plusieurs aspects des coûts de la pauvreté.

Les trois simulations présentées dans ce rapport se font sous le thème de l'éducation : (1) l'impact d'une réduction du décrochage scolaire est présenté dans la section « Résultats » de ce rapport tandis que (2) l'impact d'une variation dans les déterminants de la transmission intergénérationnelle de l'éducation et (3) l'impact de l'augmentation du rendement des diplômes des immigrants sont présentées en annexes. Dans les trois cas, le modèle prévoit des répercussions importantes sur les revenus individuels, les revenus agrégés, les finances publiques et sur les conditions de vie.

Chercheur principal

Jean-Yves Duclos, Université Laval

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : janvier 2015