Mesurer l'attachement réel des usagers aux transports collectifs



Le déploiement des transports collectifs répond à des impératifs sociétaux, économiques et environnementaux. Mais, au-delà des statistiques et des sondages sur l'utilisation de ces services, comment les décideurs peuvent-ils mesurer la satisfaction des citoyens en regard des services et des infrastructures de transport ? Voilà la question à laquelle ont répondu des chercheurs de l'Équipe Accès à la Cité, dirigée par Marius Thériault de l'Université Laval, en perfectionnant une approche permettant non seulement de mesurer l'existence de cette appréciation, mais aussi d'en spatialiser les effets et d'en évaluer l'impact sur l'économie. 

Cette approche a notamment permis de calculer les retombées fiscales et économiques de l'établissement du Métrobus à Québec, durant les années 1990. On a ainsi pu déterminer que, de 1992 à 2004, le Métrobus (parcours 800 et 801) a généré une plus-value de 42 millions de dollars pour les résidences unifamiliales situées dans un couloir de 50 à 300 mètres de part et d'autre des trajets parcourus. Pour les municipalités concernées, cet accroissement de valeur a généré plus de 5 millions de dollars en gains de taxes, dont le détail a été publié dans la revue Transportation Research Part A – Policy and Practice 45(1). 

Une autre recherche de l'équipe a révélé qu'à Québec, les acheteurs de résidences unifamiliales en banlieue apprécient les services d'autobus express disponibles à une distance de 100 à 400 mètres de leur résidence, ce qui les amène à consentir une prime de 7 à 11 % lors de l'achat d'une maison. Les résultats à ce sujet ont paru dans International Journal of Sustainable Transportation 4(6). 

Ces études seront étendues afin d'y intégrer la problématique de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et, dans la région de Montréal, l'impact des trains de banlieue sur la rente foncière. Certains résultats ont notamment été publiés dans la revue Routes et Transports de l'Association québécoise du transport et des routes (numéros 37(3) et 38(2) et fournissent aux élus des indications pertinentes pour mieux planifier l'aménagement urbain de leur ville.

Équipe

Équipe Accès à la Cité

Directeur

Marius Thériault, Université Laval

Membres réguliers

  • Mario Carrier, Université Laval 
  • François Des Rosiers, Université Laval 
  • Martin Lee, Université Laval 
  • Jean Mercier, Université Laval 
  • Catherine Trudelle, Université du Québec à Montréal 
  • Marie-Hélène Vandersmissen, Université Laval 
  • Paul-Y. Villeneuve, Université Laval