Les risques du travail d'équipe



Le travail d'équipe peut s'avérer une expérience agréable et donner des résultats fort positifs. Cependant, lorsque les comportements contre-productifs se multiplient, il peut connaître un sérieux problème, mettant en péril l'efficacité de l'équipe et la santé psychologique des membres du groupe de travail. À la suite d'une étude effectuée auprès de plus de 500 travailleurs, Caroline Aubé, professeure-chercheure à HEC Montréal, a identifié quatre de ces comportements.

On évalue généralement le travail d'équipe sous l'angle des comportements souhaitables, mais il faut aussi estimer l'impact des comportements contre-productifs.

Le plus documenté est l'agression interpersonnelle, qui peut prendre la forme d'insultes et de propos menaçants portant atteinte à la dignité et à l'intégrité des individus. Ce genre d'agression nuit à la santé psychologique des personnes et à la performance de l'équipe. Autre problème : le parasitisme, qui se reconnaît par une tendance à arriver en retard aux réunions ou à toujours se prétendre trop occupé pour accepter de nouvelles responsabilités. Troisième problème : certains équipiers peuvent avoir tendance à survaloriser leur apport au groupe. Ils se vantent du travail réalisé ou prennent plus que leur part de mérite, souvent devant leurs supérieurs. Enfin, le dernier comportement répréhensible a trait à une mauvaise utilisation des ressources matérielles ou humaines de l'équipe, que ce soit les budgets ou les compétences respectives de chacun.

Caroline Aubé note qu'on évalue généralement le travail d'équipe sous l'angle des comportements souhaitables, mais qu'il faut aussi estimer l'impact des comportements contre-productifs, qui ne sont pas seulement le contraire des comportements souhaitables. Cette recherche a des retombées pratiques : le questionnaire utilisé pourra servir aux organisations qui souhaitent évaluer leur travail d'équipe et la typologie des comportements contre-productifs devient un outil pour sensibiliser les travailleurs aux difficultés du travail en commun.