Les Premières Nations dans le cyberespace



Jason Edward Lewis, chercheur au Département Design and Computation Arts de l'Université Concordia, travaille à faire entrer la culture autochtone dans le cyberespace.

En mettant de nouvelles méthodes d'utilisation des environnements virtuels et des jeux interactifs au service des artistes et des communautés des Premières Nations, il souhaite transposer les traditions orales amérindiennes dans l'univers virtuel et y créer un avant-poste autochtone. Ses travaux ont permis la création de nouveaux outils pour permettre aux Autochtones de parler de leur passé et de leur présent, mais aussi de se projeter dans l'avenir.

De nouveaux outils permettront aux Autochtones de parler de leur passé et de leur présent, mais aussi de se projeter dans l'avenir.

La série d'ateliers Skins Workshops a porté sur l'intégration des histoires et des techniques de contes amérindiennes dans la production de jeux vidéo. Chacun des quatre ateliers a débouché sur un jeu vidéo inédit. Mais le grand progrès réside dans le développement d'un cadre de travail écrit et gratuitement accessible sur le transfert de légendes dans les nouvelles technologies médiatiques.

Un autre projet, TimeTraveller™, est une œuvre d'art de science-fiction réalisée dans l'environnement Second Life, qui répond à la frustration des Autochtones de voir leurs peuples aussi peu présents dans les futurs imaginés par la science-fiction populaire.

TimeTraveller™ imagine un avenir possible dont la genèse serait fermement ancrée dans les traditions et dans la réalité contemporaine des Premières Nations. En plus de ces réalisations, ces recherches ont donné lieu à de nombreux articles scientifiques publiés dans des revues comme Journal of Game Design and Development Education et Journal of the Computer Human Interaction, et à la rédaction de quatre chapitres d'ouvrages collectifs.