Les nouvelles formes de gouvernance autochtone



Pour la première fois au Canada, les plus grands chercheurs et les représentants des Premières Nations, toutes disciplines confondues, se sont réunis pour discuter de la question autochtone. L'équipe de recherche Peuples autochtones et gouvernance du Centre de recherche en droit public s'est donné comme mission d'explorer les nouvelles formes de gouvernance autochtone. 

Dirigée par Karim Benyekhlef de l'Université de Montréal, cette équipe de recherche propose une relecture des rapports entre les sociétés autochtones et canadienne, afin que les nouveaux modèles de gouvernance ne portent pas les marques d'une domination passée. Le projet crée ainsi une passerelle entre les différentes instances représentatives des autochtones : l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Femmes autochtones du Québec, la Société Makivik, l'Institut culturel Avataq, Indigenous Bar Association, Chiefs of Ontario, National Centre First Nations Governance et Manitoba Metis Federation. 

Les échanges et les recherches s'intéressent plus particulièrement à trois aspects de la question autochtone. Le premier touche les conditions sociales, économiques et culturelles actuelles du pouvoir autochtone. Cette réflexion s'appuie sur la reconnaissance de la spécificité culturelle, l'aménagement du pouvoir, les conditions de l'autonomie économique et la régulation des conflits sociaux. 

Le deuxième aspect a trait aux idées dominantes qui définissent les ordres juridiques autochtones actuels et futurs, selon des perspectives à la fois intellectuelle, normative, identitaire et cosmologique. Enfin, un troisième aspect appréhende l'étude des fondements intellectuels et normatifs actuels et futurs des rapports entre sociétés autochtones et non autochtones. À cette fin, l'analyse du fédéralisme, du régime de citoyenneté et d'une politique de reconnaissance permet d'aborder les aspects politiques et culturels des relations intercommunautaires. 

Ces travaux ont notamment mené à la publication, en juin 2010, d'un ouvrage collectif intitulé Gouvernance autochtone : reconfiguration d'un avenir collectif – Nouvelles perspectives et processus émergents. L'Équipe de recherche a mis sur pied une plateforme Internet d'information sur laquelle sont annoncées les actualités, ainsi que les activités scientifiques organisées par l'Équipe.

Équipe

Équipe de recherche Peuples autochtones et gouvernance

Directeur

Karim Benyekhlef, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Vincent Gautrais, Université de Montréal 
  • Simon Marcotte, Ministère de la Justice Québec 
  • Pierre Trudel, Université de Montréal 
  • André Wery, Cour supérieure du Québec