Les Lumières allemandes et la raison



Au XVIIIe siècle, la rationalité philosophique et scientifique est devenue un facteur d'émancipation, entraînant de multiples bouleversements sociaux, politiques, religieux et culturels qui ont façonné en grande partie le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui. Dans toute cette réflexion qui a entouré les concepts de raison et d'émancipation, les philosophes des Lumières allemandes ont joué un rôle de premier plan. 

L'Équipe de recherche sur Kant et l'idéalisme allemand, dirigée par Claude Piché de l'Université de Montréal, s'intéresse plus particulièrement à la philosophie de la seconde moitié du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Elle cherche à cerner les transformations que les penseurs allemands, de Kant à Hegel, ont fait subir à l'idée d'émancipation, afin de tempérer le radicalisme de sa formulation originale. 

Les chercheurs ont publié plusieurs ouvrages collectifs qui lui ont donné un rayonnement international. Trois ouvrages ont notamment retenu l'attention. Publié à Paris chez Vrin, Kant : années 1747-1781, sous la direction de Luc Langlois, fait état des prises de position du célèbre philosophe face au rationalisme souvent trop optimiste de ses prédécesseurs. Sous la direction de Dario Perinetti et Marie-Andrée Ricard, La phénoménologie de l'esprit de Hegel : lectures contemporaines, publié à Paris aux Presses universitaires de France, est consacré à l'actualité de la problématique de l'émancipation, notamment en rapport avec la théorie de la reconnaissance et de l'établissement des normes. Enfin, l'Équipe de recherche a aussi publié un recueil trilingue intitulé K. L. Reinhold and the Enlightenment, sous la direction de George di Giovanni ; publié chez Springer Verlag, cet ouvrage explore l'inscription de la raison dans l'histoire moderne.

Équipe

Équipe de recherche sur Kant et l'idéalisme allemand

Directeur

Claude Piché, Université de Montréal

Membres réguliers

  • George Di Giovanni, Université McGill
  • Luc Langlois, Université Laval
  • Marceline Morais, Cégep de Saint-Laurent
  • Dario Perinetti, Université du Québec à Montréal
  • Marie-Andrée Ricard, Université Laval
  • Mathieu Robitaille, Cégep de Sainte-Foy