Les dimensions socioculturelles des pratiques alimentaires et d'activité physique des jeunes : une enquête qualitative auprès d'adolescents québécois de 12 à 14 ans



Dans une perspective de prévention de l'obésité et des problèmes liés au poids, la recherche visait à mieux comprendre le rôle du contexte social dans la formation et l'évolution des habitudes de vie des adolescents (alimentation et activité physique).

Afin de recueillir le point de vue des jeunes sur leur environnement, les chercheurs ont mené des entrevues individuelles auprès de 50 adolescents et adolescentes de quatre écoles secondaires, dans quatre régions du Québec. Les questions portaient notamment sur le contexte des repas à la maison et à l'école, sur le contexte des activités physiques organisées ou libres, de même que sur les rapports avec les personnes de l'entourage dans ces divers contextes.

L'analyse des propos des jeunes a fait ressortir des constats touchant l'alimentation, l'activité physique et les normes corporelles.

L'analyse des propos des jeunes a fait ressortir des constats touchant l'alimentation, l'activité physique et les normes corporelles. Par exemple : pour les jeunes de 12 à 14 ans, la famille demeure la référence principale en alimentation; à l'adolescence l'activité physique est très liée à la sociabilité; les normes de performance et de schéma corporel dans le sport conduisent certains adolescents à voir leur corps comme un obstacle à la pratique d'activités physiques; en général, les jeunes de 12 à 14 ans entendent les messages de promotion de la saine alimentation et d'un mode de vie physiquement actif, mais leur environnement n'y est pas toujours favorable.

Les constats de la recherche pourraient permettre d'améliorer les actions de promotion des saines habitudes de vie auprès des adolescents, en prenant davantage en compte le contexte socioculturel.

Chercheure principale

Marie Marquis, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2013