Les conditions et stratégies gagnantes du maintien en emploi des préposées aux bénéficiaires expérimentées dans les ressources d'hébergement domiciliaires et institutionnelles privées et publiques



Compte tenu du vieillissement de la population au Québec, le maintien en emploi des préposées dans les divers types de ressources d'hébergement institutionnelles et domiciliaires privées, publiques et du tiers-secteur est un enjeu socio-économique fondamental pour l'ensemble des gestionnaires et travailleurs de ces organisations.

Dans le secteur public, par exemple, le taux de roulement relatif aux 55 ans et plus est de 14,8 % en 2015-2016 pour les auxiliaires contre 14,6 % pour les préposées.

Une première piste pour les ressources privées porte sur la valorisation salariale des préposées.

Notre étude vise à identifier les conditions et stratégies gagnantes du maintien en emploi de ces préposées. Ceci un enjeu fondamental en termes de qualité de service et d'efficacité, compte tenu de l'expérience accumulée de ces travailleurs.

Le principal résultat révèle que les risques de mobilité externe (démission) concernent d'abord, quantitativement, les préposées peu expérimentés; mais, pour les expérimentés, le maintien en emploi peut se traduire négativement en termes de précarité pour les ressources privées, ou d'effets sur la santé au travail et de retraite anticipée pour le secteur public. Pour contrer ces effets, plusieurs stratégies relatives à la gestion des ressources humaines et à l'organisation du travail ont été identifiées.

Une première piste pour les ressources privées porte sur la valorisation salariale des préposées afin que ceux-ci évitent des situations de précarité pouvant les obliger à quitter leur emploi ou subir des situations de dépendance financière. Pour le secteur public, l'accent est mis prioritairement sur la réduction de la charge de travail, celle-ci pouvant occasionner non pas une démission, mais plutôt une retraite anticipée ou des formes de blessures et épuisement. Une troisième piste porte sur l'habilitation du personnel, c'est-à-dire une participation accrue à l'organisation du travail.

Chercheur principal

François Aubry, Université du Québec en Outaouais

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : septembre 2017