Les adeptes du poker Internet et en salle, tous les mêmes?



L'offre de jeux de hasard et d'argent sur Internet se développe à la vitesse grand V, et celui qui gagne le plus en popularité est le poker. À ce jour, on connaît mal les joueurs de poker et les effets de cette activité sur leur vie.

Pour remédier à cette situation, Magali Dufour, professeure-chercheure au Service de toxicomanie de l'Université de Sherbrooke, a mené une étude pour documenter et comparer le profil de 200 joueurs de poker. Les principaux résultats de la recherche montrent que les joueurs en ligne sont différents des joueurs en salle.

45 % des joueurs sur Internet risqueraient de développer des problèmes de jeu et plus de 10 % seraient des joueurs excessifs.

Ainsi, près de 45 % des joueurs sur Internet risqueraient de développer des problèmes de jeu et plus de 10 % seraient des joueurs excessifs. Ces proportions sont passablement plus faibles parmi les joueurs en salle, qui comptent 29 % de joueurs à risque et près de 2 % de joueurs excessifs.

Par ailleurs, l'étude constate que les joueurs sur Internet sont davantage motivés par la quête de profits, alors que les joueurs en salle s'intéressent au jeu surtout pour le plaisir qu'il procure, et pour l'aspect compétitif et social. Finalement, l'étude révèle que les joueurs en ligne dépensent plus d'argent et présentent plus de problèmes de jeu que les joueurs en salle.

En termes de stratégies de prévention et de traitement, Magali Dufour recommande donc d'accorder une attention particulière aux joueurs en ligne. Elle rappelle aussi que le poker, en raison des habiletés qu'il exige, se distingue des autres jeux de hasard et d'argent.

Une campagne ciblée reconnaissant l'importance de l'habileté des joueurs pourrait avoir de meilleurs résultats que les campagnes actuelles sur le jeu responsable qui, selon les adeptes du poker, diabolisent cette activité.